vendredi 27 novembre 2015

Test Transparent Clinic

 Ce sont principalement des soins destinés aux peaux mâtures (crise de la trentaine, bonjour !). Toutefois, en utilisant ces soins, je pense que les peaux sèches y trouveront également leur compte. Le nom de la marque espagnole n'est évidemment pas sans rappeler une autre grande marque, hum, hum ! Attention toutefois, on n'évolue pas dans la même catégorie. Les packagings sont simples et épurés : des enveloppants écrus et une écriture gris foncé. Pas de chichi, ils trouveront une place dans votre salle de bain sans problème.

Nettoyant et lotion tonique, 175 ml :

C'est un deux en un. Cette lotion a plutôt l'aspect d'un gel (cf. photo plus bas) bien que le côté onctueux du lait démaquillant soit présent. Elle est censée également être adaptée pour le démaquillage des yeux. Toutefois, elle pique ! Elle nettoie et enlève les imperfections de manière correcte. Mais gare aux imperfections et petites inflammations de votre visage qui seront également malmenées par ce produit. Pour ma part, je le déconseille aux peaux sensibles. Le produit est beaucoup trop agressif. Pour la partie tonique, là, je ne peux pas vraiment juger des effets...

Son Prix : 21 €


Crème régénérante jour et de nuit, 50 ml :

Tout d'abord, j'ai choisi de tester ce produit pour son côté pratique : une seule crème pour le jour et pour la nuit, c'est le pied. Epuration assurée du côté de votre salle de bain, on ne garde que l'essentiel. Il faut que je vous avoue que parmi les ingrédients, il faut compter avec la bave d'escargot. Vous n'êtes pas sans savoir qu'une de ses propriétés c'est d'être anti-rides, mais aussi d'éviter les imperfections tels que les boutons (de ce côté, on a encore du boulot et pas qu'un peu !). Cette crème est donc destinée aux peaux matures dont l'hydratation est essentielle. La texture est agréable à l'application. Une seule noisette suffit à la pénétration (vous remarquerez que le pot n'est pas très utilisé alors que je l'ai mise matin et soir pendant des cures de plusieurs semaines). Plus, vous risquez de ressembler à un ver luisant. Selon moi, la texture riche ne convient pas vraiment pour la porter de jour, d'autant plus si vous comptez vous maquiller (la peau sera peu réceptive à vos autres soins). J'ajouterai que l'odeur est assez particulière, pas forcément agréable. Toutefois, l'utilisation de nuit est assez satisfaisante. La peau est repulpée, lissée. Pendant la nuit, elle fait son job et régénère vos cellules. Au réveil, vous avez l'impression que votre peau est reposée, quvous avez suffisamment dormi. Je l'applique en alternance, un soir sur deux. Plus, je pense que ma peau sèche se transformerait en peau grasse. Sa texture riche n'est vraiment pas négligeable donc (je l'ai également portée cet été et là, en période de canicule, vous transpirez de la crème même la nuit).

Son Prix : 23, 90 €

Mon avis : 

 A tester. Ces produits ne sont pas adaptés pou un usage quotidien. Vous pouvez les utiliser en appoint si vous en ressentez le besoin et que votre peau est particulièrement déshydratée. Plus, ils sont un peu trop agressifs pour tout autre type de peau que les mâtures. J'ai voulu tester plus d'une semaine et je ne vous raconte pas les boutons. Bref, je pense que cette gamme n'est pas tout à fait adaptée à mon type de peau (dixit la moins de 30 ans).
Si vous êtes intéressés, vous pouvez commander ces produits ici.

samedi 21 novembre 2015

Ces indispensables qui nous sauvent la vie

 Oui, il faut l'avouer nous avons tous nos petits secrets, nos produits inavouables, planqués dans un placard, à l'abri des regards de l'amoureux pour nous sauver la mise... Bien plus souvent que nous ne l'avouerons jamais ! J'ai fait une petite sélection de ces produits indispensables (liste non exhaustive bien entendu). Je vous ai fait grâce des produits préférés d'autres blogueuses et préfère vous mettre des choses qu'on voit un peu moins.

Baume Lipikar AP + de La Roche Posay
Les peaux sèches et sensibles sont des adeptes de ce produit. Mais il peut également s'utiliser de plus d'une manière : sur les zones rugueuses (coudes, genoux...), sur les irritations, les poils incarnés, les petits imperfections et autres boutons peu ragoûtants... Au bout de quelques jours, bye bye la peau qui tire et autres grattouilles, vous revivez.

 Bust Serum 2.0 de Talika :
Ce serum dont quelques pressions suffisent à badigeonner généreusement notre chère poitrine est un de mes produits préférés. Au départ, il est destiné aux femmes d'un certain âge souhaitant donner plus de fermeté à leurs seins ou bien aux fortes poitrines qui souhaitent un peu plus de maintien. Pour ma part, moi et mes petits seins, nous l'utilisons au quotidien et nous en sommes très satisfaits pour une toute autre raison. Il donne du galbe, ma poitrine est comme regonflée (toute proportion gardée bien sûr). Je le rachète à chaque fois que je le termine. Essayer, c'est l'approuver.
Crème réparatrice pieds très secs de Steripan :
Autre désagrément très glamour : les pieds secs et callosités. C'est un fait, nous ne chouchoutons pas suffisamment nos petits petons. L'été et les claquettes, le mauvais séchage après la douche, les chaussures de mauvaises qualité, l'hiver... Bref, on peut vite se retrouver avec des pieds inmontrables. Et on peut dire que les câlins avec les pieds rugueux, ce n'est pas ce qui fait rêver nos moitiés. Cette crème résoud tous nos problèmes après quelques utilisations (on peut également l'utiliser en prévention). L'acide salicylique dévore vos petites cellules mortes et ramollit la peau durcie des talons. La corne ne lui résiste pas. Et cerise sur le gâteau, contrairement à celle du concurrent, l'odeur de cette crème est loin d'être repoussante.

Anti-cernes, Nivea For Men : 
Personne ne souhaite se lever avec les yeux gonflés, pochés, bref, cernés. Il existe un tas de produits de ce type sur le marché. Si j'ai été piochée dans la gamme pour hommes, c'est qu'elle est beaucoup moins chère que celle pour femmes (dois-je me lancer dans une diatribe sur l'inégalité homme-femmes ?). Doté d'une bille de massage, vos poches vont diront merci. Et c'est d'autant plus efficace lorsqu'on laisse le tube au frigo.

Correcteur anti-imperfections Sébo végétal d'Yves Rocher :
Si l'anti-cerne ne suffit pas, il y a le bâton correcteur. Un petit coup de camouflage et on n'en parle plus. Mais c'est aussi un véritable couteau suisse pour cacher toutes les petites imperfections boutons et autres rougeurs. Un indispensable pour avoir une peau nickelle.
Crème dépilatoire de Veet :
Autre produit glamour par excellence qu'on évite d'exhiber dans sa salle de bain, c'est bien sûre le produit anti-poils. La crème, c'est un peu le produit de dernière retouches lorsqu'on n'a pas le temps ou sur les zones sensibles comme le maillot. Gare au retour de médaille avec une repousse plus rapide et plus drue mais, elle nous dépanne bien dans notre chasse contre les poils.
Shampooing sec de Syoss :
Son rôle est de cacher les racines grasses et d'espacer les shampoings classiques. Je ne suis pas vraiment une adepte des shampoings secs. Je suis contre les conditionnements en aérosol qui nuisent à l'environnement et ce produit ne me convainc pas. Mais il peut dépanner, je dois bien l'avouer. Lorsqu'on se réveille en retard, le cheveux gras, puant (nourriture, tabac...), c'est le produit qui peut nous sauver la vie. En quelques coups de brosse, le cheveu retrouve son peps, un aspect plus présentable et une légère odeur parfumée (citronnée pour celui-ci et je dois dire que Monsieur adore). Avant un dîner en amoureux, c'est toujours utile.




Alors, vous aussi vous avez des produits qui vous sauvent la vie ? N'hésitez pas à partager vos astuces en commentaires.

lundi 16 novembre 2015

Mémoires, Béate et Serge Klarsfeld



L'histoire : Il s'agit d'un couple mythique dont on connaît tous les combats menés durant leur vie. Ce que l'on connaît moins en revanche, c'est leur personnalité, leur histoire, leurs pensées. Chose réparée avec cet ouvrage autobiographique. On ne le sait pas, mais leur vindicte n'est pas venue d'un seul coup. C'est un long processus, un cheminement de la conscience : d'abord l'incrédulité devant l'impunité des nazis, la prise de conscience, ce besoin d'agir, puis le passage à l'acte.

Les époux Klarsfeld ont accepté de mettre par écrit, chacun de leur côté, une version concentrée de leurs années de lutte. Cette lutte se concentre sur la contestation systématique du pouvoir politique, économique et judiciaire des anciens dirigeants SS en Allemagne alors qu'elle se trouve divisée (RFA/RDA). Ces combats les ont menés dans le monde entier, leur ont fait accomplir des gestes incroyables (opérations coup de poing destinées à faire bouger l'opinion), leur ont aussi fait connaître la prison et les menaces de mort. Le point de vue alterné de l'un et de l'autre nous permet de dissocier ce couple mythique qui fait cause commune mais mène chacun sa barque : d'abord Beate qui apprend et assume l'histoire de son pays d'origine, puis Serge qui mène une carrière d'historien, puis se tourne vers une carrière juridique afin de pouvoir plaider lui-même contre les nazis.

Quatrième de couverture : Leur couple est une légende, leur biographie une épopée. Pourtant, rien ne prédestinait cette fille d'un soldat de la Whermacht et ce fils d'un juif roumain mort à Auschwitz à devenir le couple mythique de "chasseurs de nazis" que l'on connaît.
Leur histoire commence par un coup de foudre sur un quai du métro parisien entre une jeune fille au pair allemande et un étudiant de Sciences Po. Très vite, avec le soutien de Serge, Beate livre en Allemagne un combat acharné pour empêcher d'anciens nazis d'accéder à des postes à haute responsabilité. Sa méthode : le coup d'éclat permanent. Elle traite ainsi de nazi le chancelier Kurt Georg Kiesinger en plein parlement, puis le gifle en public lors d'un meeting à Berlin, geste qui lui vaut de devenir le symbole de la jeune génération allemande. Leur combat les conduit aux quatre coins du monde. En France, ils traînent Klaus Barbie devant les tribunaux et ont un rôle central dans les procès Bousquet, Touvier, Leguay et Papon. Ni les menaces, ni les arrestations - notamment lors de leur tentative d'enlèvement de Kurt Lischka, ancien responsable de la Gestapo - ne parviennent à faire ployer un engagement sans cesse renouvelé jusqu'à aujourd'hui.
Dans cette autobiographie croisée, Beate et Serge Klarsfeld reviennent sur quarante-cinq années de militantisme, poursuivant par ce geste leur combat pour la mémoire des victimes de la Shoah.

Mon avis : J'ai pris plaisir à explorer l'histoire derrière l'Histoire et à découvrir les premiers articles de Beate retranscrits dans le livre. On y retrouve la fraicheur, la naïveté des années 1960' de cette jeune allemande qui découvre l'histoire de son pays. Quant à Serge, son histoire personnelle et le charisme de chacun des membres de sa famille nous aspire dans un tourbillon d'émotions. 
A mes yeux, il est important de retracer la genèse de leur combat pour ne pas oublier, pour ne pas laisser l'histoire recommencer. Je ne vais pas vous parler de la montée du FN, de la haine sociale et raciale, du rejet des réfugiés.
L'épilogue en ce sens est particulièrement intéressant et explique selon moi toutes les strates du devoir de mémoire. Quel héritage pour les générations futures ? Devons-nous considérer que tout est histoire ancienne et tourner la page ? Aller de l'avant ? Même si nous parlons beaucoup de la Shoah, nous n'oublions pas les autres génocides, n'en diminuons pas l'importance. Seulement, celui des juifs durant la Seconde Guerre Mondiale a été le plus vaste en terme de victimes (6 millions) et de territoire (une bonne partie de l'Europe) avec la complicité du gouvernement français. Cela nous conduit également à réfléchir sur la nature humaine : l'Homme est-il mauvais ? Vaste sujet. Je vous laisse le soin d'y réfléchir.

Pour aller plus loin : Pour continuer dans cette direction, ce devoir de mémoire et rendre hommage à toutes les victimes du génocide juif, je vous suggère de visiter le Mémorial de la Shoah. Dès l'entrée du musée, les noms des victimes figurent sur le mur éponyme, nous plongeant instantanément dans une attitude de respect et de consternation. Ces grands murs de marbre retranscrivent toute l'horreur de ce massacre. Il s'agit d'un musée du souvenir, où sont entreposées des archives, des témoignages de ce que signifiait être juif pendant la Seconde Guerre Mondiale. Tout cela a vraiment existé, il est bon de se le rappeler par des objets et non pas seulement par des livres d'histoire qui ont tendance à nous faire prendre de la distance et à annihiler le côté humain.

------------------------------------------------------------------------
Cet article fait tristement écho à l'actualité. Il s'agissait d'un article prévu depuis longtemps. Cela nous prouve une fois de plus que l'horreur fait belle et bien partie de notre vie. A chacun sa manière d'y répondre.

mercredi 11 novembre 2015

Test Volume Express d'Yves Rocher

Mascara Volume Vertige, Teinte n°01 Noir

 

Voici la petite révolution présentée par Yves Rocher : une brosse avec réservoir qui dose la bonne quantité de produit à déposer. Résultat : pas de paquet, pas de gâchis. Le réservoir vous permet de ne pas faire de va-et-vient dans le tube et de faire rentrer de l'air. En effet, ordinairement il est conseillé de jeter votre mascara au bout de 3 mois. Ici, la date limite d'utilisation conseillée est de 6 mois après l'ouverture. La brosse à picots peut en déstabiliser plus d'une à l'application mais avec un peu d'entraînement, ça devient un jeu d'enfant. J'ai la chance d'avoir de longs cils, aussi ce que j'attends d'un mascara, c'est qu'il les recourbe et tienne toute la journée. L'effet promis est celui d'un recourbe-cils. Bon, je n'ai jamais utilisé cet instrument de torture donc, sur la promesse, je ne peux pas juger. Pour moi, mission accomplie pour ce mascara. Les cils tiennent (preuve en est le coton le soir).
Seul petit bémol : pour celles qui recherchent du volume, une illusion de cils plus fournis, la brosse à picots n'est pas faite pour vous. 
Dans son élégant package argenté, Yves Rocher fait aussi bien que des marques comme Gemey ou Bourgeois.
D'ailleurs, cette efficacité justifie le prix un plus élevé que les autres produits de la marque mais qui reste, somme toute, tout à fait abordable. Au vu des nombreuses opérations de réduction avec la carte fidélité, vous auriez tort de vous en priver.

Son prix : 24 €

PS: Désolée si les photos sont floues mais la lumière de nos journées est vraiment pourrie ces temps-ci...

lundi 2 novembre 2015

Soin du corps Expérience Elixir chez Passion Beauté


Si comme moi, l'idée de vous faire masser vous fait rêver, mais que vous n'êtes pas prête à laisser un bras à de grands hôtels ou instituts, je vous conseille de vous tourner vers cette chaîne de quartier. Pour un prix somme toute raisonnable et plusieurs choix de formules, vous serez très bien reçu(e)s et ressortirez zen.
Je souhaitais tester cette enseigne pour savoir ce qu'elle valait. Entre le boulot et la préparation de mon mariage, mon stress a atteint un niveau difficile à battre. Chéri a donc décidé de m'offrir une petite pause bien-être. J'ai choisi la formule "Expérience Elixir", la plus complète (1h 40). Il faut savoir que l'institut est partenaire de la marque Payot.
Pour celles et ceux qui n'en ont pas l'habitude, je souligne que pour ce type de massage, on est pratiquement  nu (oui, je t'ignore petit string jetable). Vous serez donc ravi(e)s que je vous évite cette désagréable surprise.
La formule choisie se déroule en 3 étapes entrecoupées de petites douchetttes. Lumière tamisée, musique douce, fermez les yeux ; vous y êtes ?

Gommage gourmand aux extraits d'amande et de pistache :

On vous badigeonne généreusement de cet exfoliant sur tout le corps. Vos pores sont prêts à accueillir les soins et à mieux les assimiler.
Le plus : le parfum sucré sur votre peau. 





Baume semi-précieux de modelage et Huile Elixir aux extraits de myrrhe et d'amyris :
On rentre dans le vif du sujet avec le modelage. L'esthéticienne mélange baume et élixir pour une pénétration et un massage plus fluide. Puis, on vous enroule dans un film protecteur (Vous connaissez le système des pieds hydratés enroulés dans du film alimentaire toute la nuit ? C'est le même principe). Enfin, vous êtes recouvert d'une couverture chauffante. La chaleur a la particularité de dilater les pores et de favoriser l'assimilation des produits. Pendant ce temps, on s'occupe de votre visage : nettoyage et lotion hydratante (un peu trop grasse à mon goût pour le visage). Puis, l'esthéticienne vous laisse mijoter dans votre jus quelques minutes. Et là, détente assurée, je m'endormais carrément...
Attention toutefois, certaines personnes peuvent être gênées par la couverture chauffante dont la température est modulable. Je la déconseille donc aux personnes souffrant de bouffées de chaleur. Pour ma part, moi qui suis frileuse et vu le froid de canard à l'extérieur ce jour-là, j'ai plus qu'apprécier ce petit cocon de douceur.

 


 Huile précieuse minérale : 

Enfin, dernière étape, l'huile précieuse et son massage des mollets au cou. Bon, on n'est pas chez l’ostéopathe, le but n'est pas de vous décoincer les articulations mais de vous détendre et de faire pénétrer le produit par de petits mouvements circulaires.
Dernier passage sous la douche où je vous conseille de mettre une bonne dose de la Crème lavante douce au lait d'amande douce pour éliminer le plus gros de l'huile sous peine de rester collé(e) à vos vêtements.

Mon avis : C'est un très bonne expérience à renouveler pour d'autres soins (moins longs peut-être). Je regrette d'avoir dû tirer les vers du nez de la masseuse pour quelques pauvres explications sur ce qu'elle était en train de me faire. Mais l'objectif est atteint, je suis ressortie détendue, le corps hydraté. Comme je le craignais, j'ai vu fleurir quelques boutons sur mon visage le soir même.

Son Prix : 95 € ou 66, 50 € pour les abonnés. Certes, c'est une somme mais que je trouve tout à fait raisonnable au vu de la qualité des soins. Je pense que vous trouverez peut-être moins cher dans d'autres chaînes mais je ne sais pas si vous en ressortirez satisfait(e)s. Plus, vous avez des SPA célèbres, mais je ne suis pas sûre que vous payez les soins ou le prestige de la maison.
Bref, si vous êtes intéressé(e)s, pensez à vous le faire offrir ;)