lundi 31 octobre 2016

L'incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pèlerinage, Haruki Murakami


Afficher l'image d'origineRésumé : Depuis le mois de juillet de sa deuxième année d'université jusqu'au mois de janvier de l'année suivante, Tsukuru Tazaki vécut en pensant presque exclusivement à la mort. Lui-même n'a jamais cherché la raison de son exclusion de son groupe d'amis. Pendant seize ans, Tsukuru a vécu comme Jonas dans le ventre de la baleine, comme un mort qui n'aurait pas encore compris qu'il était mort. Il est devenu architecte, il dessine des gares. Il s'est contenté d'enfouir sa douleur et ne plus y penser. Et puis Sara est entrée dans sa vie. Tsukuru l'intrigue mais elle le sent hors d'atteinte, comme séparé du monde par une frontière invisible. Avant de pouvoir entamer une relation avec elle, il faut qu'il comprenne pourquoi il est incapable de s'attacher à quelqu'un. Alors, Tsukuru Tazaki va entamer son pèlerinage de Nagoya jusqu'en Finlande, lui qui n'a jamais quitté le Japon.


Quatrième de couverture : A Nagoya, ils étaient cinq amis, inséparables. L'un, Akamatsu, était surnommé Rouge ; Ômi était Bleu ; Shirane était Blanche et Kurono, Noire. Tsukuru Tazaki, lui, était sans couleur. Puis Tsukuru a gagné Tokyo. Un jour, ils lui ont signifié qu'ils ne voulaient plus jamais le voir. Sans raison. Pendant seieze ans, celui qui est devenu architecte a vécu séparé du monde. Avant de rencontrer Sara. Pour vivre cet amour, Tsukuru devra entamer son pèlerinage et confronter le passé pour comprendre ce qui brisé le cercle.
Après la trilogie 1Q84, une œuvre nostalgique et grave qui fait écho aux premiers titres du maître, La Ballade de l'impossible notamment.

Mon avis : Roman de la mélancolie, du temps passé qui ne reviendra jamais, de l'introspection ; je ne sais pas trop quoi en penser. L'histoire suit un fil que j'ai du mal à comprendre. C'est comme si derrière, il n'y avait pas de fond, comme si il ne fallait pas chercher un sens à tout. Bien sûre, les thèmes de l'appartenance à un groupe, l'amitié, l'exclusion, la solitude, le passage à l'âge adulte sont effleurés mais sans profondeur apparente. La fin, d'ailleurs, reste ouverte. Rien de particulier, pas de dénouement spectaculaire. C'est un peu le style des premiers romans de Murakami.  Un pèlerinage dans son passé pour pouvoir envisager un avenir, tel est le voyage de Tsukuru Tazaki. Traumatisé par un abandon, il a vécu dans une solitude volontaire, et pense-t-il, propice à lui éviter d'autres peines. Mais cette façon de vivre dans le monde sans s'y mêler ne pouvait durer. Il va devoir déconstruire son passé pour se construire un futur. Quête de la vérité mais aussi quête de soi, son parcours nostalgique dans les méandres de l'amitié est aussi une analyse de la nature humaine. L'auteur semble simplement relater des faits sur la vie et sur la mort, l'expérience de soi et du subconscient. Il nous fait réfléchir sans jamais nous donner de solution finale. C'est un voyage intérieur, une quête initiatique mais rien n'indique si le protagoniste en a tiré ou non un enseignement particulier, s'il s'est profondément interrogé sur le sens de son existence, s'il a remis en question le monde dans lequel il vivait... Rien n'indique que le chemin parcouru l'a fait grandir, qu'il a mûri. Certes, le retour en arrière et la réflexion sur son adolescence et la vie adulte de ses camarades nous montre différents chemins pris en fonction de certains choix de vie. Toutefois, il me reste ce sentiment mitigé en refermant le livre, comme si je n'avais pas du tout compris ce que l'auteur cherchait à me dire. Mais c'est justement ça le fond, ce "je ne sais quoi justement que l'auteur a voulu me transmettre" et qui m'a laissé la plus forte impression. Bref, je trouve finalement que ça reste assez superficiel et qu'il aurait gagné à aller davantage en profondeur de chacun des thèmes évoqués.
Afficher l'image d'origineIl est à noter que la musique est encore très présente dans cet ouvrage. Ici il s'agit des Années de pèlerinage de Liszt et plus particulièrement le Mal du pays qui accompagne Tsukuru depuis son appartenance au groupe de cinq étudiants formé lors de ses années de lycée à Nagoya


Pour aller plus loin : Honnêtement, j'ai beaucoup de mal à me faire une opinion sur l'écriture de cet écrivain primé à plusieurs reprises. Je trouve le style assez inégal. Aussi, il me parait nécessaire de lire d'autres ouvrages du même auteur. Je vais donc me diriger vers une œuvre beaucoup moins partagée, un grand classique : Kafka sur le rivage. Aussi, je vous dis à très bientôt pour un article sur ce livre.

samedi 29 octobre 2016

Crayon lèvre Glossy, Sephora


Me revoilà pour un avis make up, ça faisait longtemps ! En tous cas pour les lèvres. Il n'y a pas à dire, le format jumbo, j'adore. Je trouve ça tellement pratique. Et puis, honnêtement, il n'y pas de risque d'abîmer le raison. Tout juste devient-il plus crémeux avec la hausse des températures. 
Donc, j'ai voulu tester une marque accessible à toutes une fois de plus. La marque Sephora propose toujours des innovations en "copiant" les grandes marques donc je me suis dit "allons-y !". Tout d'abord, je dois dire que je suis assez satisfaite car le produit était seulement emballé dans un film plastique, donc pas de carton inutile.

Une fois n'est pas coutume, la gamme de coloris n'est pas très étendue. Serait-ce juste provisoire en attendant de voir si ça marche ? Bref, pour l'instant ce produit n'est disponible qu'en trois couleurs : Glossy pink, Glossy Raspberry et Glossy Orange, soit deux roses et un orange. On aurait pu faire mieux comme choix, pas de rouge, pas de foncé et un orangé douteux. J'ai donc choisi la teinte n°02 Glossy raspberry.  Sur la photo à droite, j'ai choisi une exposition avec peu de luminosité pour me rapprocher au plus près de la couleur réelle. L'indicateur de couleur se rapproche plus d'un vieux rose-mauve. Mais la couleur réelle se rapproche de la couleur sur ma main, un rose girly mais pas barbie. Au contraire, la texture est suffisamment confortable pour ne pas dessécher les lèvres (merci l'émollient à l'huile d'olive), ce qui peut arriver avec certains jumbo. Au niveau du fini, celui-ci est "glossy". Cela signifie que sur vos lèvres, l'aspect sera brillant, mais rassurez-vous rien d’extravagant. Le côté gloss est donc assez discret. En fait, il apporte surtout une brillance tout en transparence à vos lèvres, si vous voyez ce que je veux dire... Pour les plus aguerries d'entre vous, vous pouvez également l'utiliser comme blush pour harmoniser votre maquillage. Il vous donnera instantanément bonne mine et pas besoin d'appliquer un enlumineur. Très facile à appliquer, n'importe où, j'adore ce format. 
Petits bémols à signaler tout de même : il faut tailler le crayon. Sérieusement les gars, personne n'a pensé encore à la mise rétractable pour faciliter notre quotidien ? Quant à la tenue, elle n'est pas super top. Il faut penser à faire des touches régulièrement (bon ok, même si c'est facile à mettre, faut pas déconner non plus). Bref, à cette allure-là, il va falloir le tailler souvent ! 

Son prix : 9, 95 € les adeptes de la marque connaisse son rapport qualité-prix. Quant aux amatrices des crayons jumbo, il faut vous faire votre propre opinion, ça peut valoir le coup.

jeudi 27 octobre 2016

Antigone / Britannicus, Racine


Afficher l'image d'origineRésumé : Andromaque veuve inconsolable d'Hector est aimée de son geôlier Pyrrhus, roi d'Epire. Pyrrhus se damnerait pour obtenir le coeur d' Andromaque alors que sa promise, Hermione lui est tout acquise. Oreste, dépêché en Epire par l'armée grecque arrive comme un chien dans un jeu de quille, amoureux éperdu d'Hermione, il espère ramener sa belle et ne verrait pas d'un mauvais oeil un rapprochement entre Andromaque et Pyrrhus. 
Britannicus relate la triste fin du fils naturel de Claude, assassiné par son « demi-frère » Néron, qui commence alors tout juste à régner. Outre la figure de Britannicus c'est ainsi également à celle de l'empereur que s'intéresse l'auteur, et plus précisément au tournant qui révélera sa véritable nature : son amour pervers pour Junie, la femme de son demi-frère.

Quatrième de couverture : Crée le 17 novembre 1967, Andromaque a connu un succès sans précédent, imposant Racine comme le véritable continuateur des tragiques grecs et comme un maître de l'art dramatique. A l'opposé des modèles héroïques cornéliens, Racine fonde le déclenchement de la tragédie, son déroulement inéluctable et son dénouement fatal sur les faiblesses et les imperfections humaines, sur les hésitations, les doutes et les tourments de ses personnages. Cette démarche extrêmement moderne culmine à la fin du dernier acte avec la folie d'Oreste, laquelle allie un climat d'effroi mythique à une précision clinique impressionnante.
Deux ans après, Racine donnait avec Britannicus sa première pièce "romaine", s'attachant à ce cas de "monstruosité" psychologique que constitue le destin de Néron. Sans doute s'agit-il ici plus d'un drame que d'une tragédie, au sens originel du terme. Cette pièce n'en est pas pour autant moins fascinante, moins "racinienne" que la précédente et l'on admirera une fois de plus avec quelle économie de moyens son auteur éclaire les zones les plus obscures du coeur humain.
 
Afficher l'image d'origineMon avis : J'ai pris énormément de plaisir à lire ces deux classiques de la littérature. Et ne vous braquez pas parce que ces pièces peuvent être étudier en cours. La composition des vers est magnifique, l'histoire est palpitante poussée par une belle intensité dramatique. Beaucoup considèrent d'ailleurs Andromaque comme la meilleure œuvre de Racine. Le choix du vocabulaire est subtile et permet au lecteur de ressentir la passion, la jalousie, le désespoir des personnages. Evidemment, on comprend que la pensée racinienne ait à tous prix exigé la survie d'Astyanax : cela simplifiait pas mal l'intrigue et unifiait le thème, l'exemplarité d'une mère qui sacrifie la douleur d'avoir perdu un époux bien-aimé pour préserver la vie de l'enfant qu'il lui a laissé. Voilà qui, sans conteste, est racinien.
Quant à Britannicus, ce n'est pas tout à fait pareil... Britannicus est un personnage assez insipide et naïf mais vis-à-vis duquel l'auteur parvient à nous faire ressentir beaucoup d'empathie parce qu'on le sent fragile, parce qu'on constate qu'il a subi beaucoup d'injustices, parce qu'il ne pense pas à mal et qu'il se montre prêt à pardonner à ses oppresseurs. Bref, le personnage intéressant ici c'est le méchant Néron de qui vient toute l'intrigue dramatique. Plaisant à lire pour la beauté du lyrisme mais je dois avouer que la trame amoureuse ne m'a pas beaucoup intéressée.

mardi 25 octobre 2016

Quelle est la différence entre un déodorant et un anti-transpirant ?

Le déodorant
 
On a souvent tendance à confondre déodorant et anti-transpirant. Les déodorants permettent de masquer les odeurs de transpiration et de réduire le niveau de bactéries des aisselles, à l’aide d’ingrédients comme le parfum ou l’alcool, mais ne contiennent pas de sels d’aluminium. Il ne bloque pas le processus naturel de transpiration. Un déodorant a généralement une efficacité d’une durée de 24h.

L'anti-transpirant 

Les anti-transpirants ajoutent à la fonction de déodorant celle de réduire la transpiration au niveau des aisselles. Composé d’un parfum et d’un agent anti-transpirant/bactérien. L’agent anti-transpirant est lui-même composé de sels d’aluminium, qui forment une fine couche sur les glandes sudoripares. C’est cette couche-même qui réduit le flux de la transpiration pendant un certain temps.il permet à la fois de masquer les odeurs de transpiration, de réguler le flux de la transpiration et de réduire le nombre de bactéries responsables des odeurs. Lorsqu’un anti-transpirant est appliqué à la surface de la peau, ses principes actifs sont dissous dans la sueur ou l’humidité présentes à la surface de la peau au niveau des aisselles. La substance dissoute forme un gel, créant ainsi un petit « bouchon » provisoire près de la partie supérieure de la glande sudoripare, ce qui réduit considérablement la quantité de sueur sécrétée à la surface de la peau. Le gel anti-transpirant sera éliminé lors d’un bain ou d’une douche d'où une efficacité prolongée au-delà des 24h même si des applications renouvelées d’anti-transpirant peuvent aider à réduire la transpiration et rester frais tout au long de la journée (ce que personnellement je trouve dégoûtant : c'est comme si vous emprisonniez votre transpiration et toute les bactéries tout contre vous. Donc non, on ne vaporise pas une couche après le sport, on file sous la douche). Les anti-transpirants limitent la transpiration axillaire mais n’ont pas d’impact sur la capacité naturelle du corps à réguler sa température. 
 
Leur composition

L’alcool est un ingrédient présent dans certains produits à bille, aérosols et gels. Les principes actifs des anti-transpirants et des déodorants sont souvent dissous dans l’alcool grâce à sa rapidité de séchage une fois appliqué sur la peau et à la sensation immédiate de fraîcheur qu’il confère.
Les sels d’aluminium sont les principes actifs des anti-transpirants. Ils agissent en réduisant le flux de sueur provenant des glandes sudoripares et apparaissant à la surface de la peau. Les aérosols et les produits à bille contiennent la plupart du temps du chlorhydrate d’aluminium, tandis que les sticks, gels et autres produits solides sont souvent composés d’un sel d’aluminium appelé zirconium. Ces sels offrent un moyen sûr et efficace de contrôler la sueur.
Les sels d’aluminium présents dans les anti-transpirants sont des agents antimicrobiens naturels qui éliminent aussi les bactéries sur votre peau. Des déodorants à haute efficacité sans sels d’aluminium existent et reposent sur l’utilisation d’agents antimicrobiens spécifiquement développés, tels que le triclosan ou le polyhexaméthylène biguanide.
L’alcool permet aussi de tuer efficacement les bactéries, ainsi, les déodorants et anti-transpirants contenant de l’alcool (ou de l’éthanol) sont capables de limiter l’odeur de transpiration en combattant les bactéries à l’origine des mauvaises odeurs.
Le savon et l’eau ne sont pas entièrement efficaces pour tuer et éliminer les bactéries présentes au niveau des aisselles. C’est pourquoi, beaucoup de gens utilisent un anti-transpirant et un déodorant quotidiennement pour réduire l’odeur de transpiration et la sueur.
Des parfums sont utilisés dans la plupart des déodorants et des anti-transpirants afin de masquer les odeurs de transpiration et d’apporter une sensation de fraîcheur au consommateur. Presque tous les anti-transpirants et déodorants contiennent des huiles émollientes afin d’apaiser et d’adoucir la peau. Pour les produits à bille et les sticks, les huiles apportent également une sensation de glissement lors de l’application du produit.
Les agents hydratants utilisés dans les antitranspirants sont généralement de la glycérine ou des huiles dérivées de plantes comme l’huile de tournesol (helianthus annuus). La plupart des anti-transpirants contiennent aussi une huile pour empêcher le produit de sécher et de former des dépôts, ce qui minimise les résidus de produit sur la peau et les vêtements. La silice, un minéral naturel, est également utilisé dans les anti-transpirants et les déodorants pour absorber cette huile afin que la peau ne reste pas trop grasse après application.
La grande majorité des anti-transpirants et déodorants ne contient pas de parabènes car ceux-ci s’auto-préservent généralement.
 
La différence entre le déodorant et l’anti-transpirant se situe donc au niveau de la composition de celui-ci. Dans tous les cas, les déodorants et les anti-transpirants sont conçus pour laisser respirer la peau. J'ajouterai enfin que personnellement et par principe de précaution, je cherche à éviter la présence de l'aluminium qui favoriserait le cancer du sein mais également la maladie d'Alzheimer. J'espère simplement que ce petit laïus vous aura aidé à mieux comprendre les étiquettes.

dimanche 23 octobre 2016

Testons les produits Yves Rocher


Dois-je vraiment vous présenter cette marque ? Yves Rocher est une marque française mondialement connue. De nombreuses beautistas nous l'envient. Innovante, toujours à la pointe des tendances, elle sort nouveautés et larges gammes de couleurs qui plaisent toujours au plus grand nombre. Des produits de maquillage, pour le visage, le corps et les cheveux, bref, un large choix de produits. Elle est très accessible, présente un peu partout sur tout le territoire et surtout peu excessive. C'est ce qui en a fait une image de marque pour adolescentes. Certes, c'est une catégorie délibérément visée. Ceci dit, la marque a fait beaucoup d'efforts pour étoffer son offre et cibler également les femmes. Résultat, des produits pour toutes à petits prix. Mais cela en vaut-il vraiment le coup ? Vu le choix, on ne sait pas toujours vers quels produits se tourner. Pour cela, j'ai décidé de choisir toute une palette de produits divers pour vous donner un bon aperçu de la marque. Certains ont déjà fait l'objet d'un article à eux seul mais je voulais faire un bilan des bons produits, voilà pourquoi je vous mets également le lien vers les articles plus détaillés.

Les essentiels maquillage 


C'était la grosse nouveauté à sa sortie pour la forme de sa brosse avec réservoir qui dose la bonne quantité de produit à déposer. L'essentiel, c'est que ça marche ! Il étire les cils avec une véritable impression de longueur et une très belle courbe. En revanche, côté volume, ce n'est pas trop ça...

Son Prix : 24 €


Ce mascara est très populaire, vous en avez forcément entendu parler. En ce qui me concerne, je trouve que sa réputation est légèrement exagérée. Tout est en plastique. La brosse est assez grande pour englober le plus de cils en un minimum de passages même si ce n'est pas un luxe de repasser une à trois fois pour avoir une belle courbe. A noter également qu'il ne laisse pas un effet "carton". La texture est assez particulière mais au final, le rendu est très très naturel. En revanche, cette fois, aucun mais alors aucun volume. 
Son Prix : 19, 90 €

Rouge à lèvres Grand Rouge, teinte n°33 "Rouge Gourmand"

C'est un de mes produits préférés. J'adore cette couleur rouge vif avec un beau fini lustré. Le package est très beau avec ce doré métallique très élégant, digne des grandes marques et loin de faire bling bling. La texture est assez grasse, très agréable sur les lèvres. Il a une très bonne tenue mais attention, il glisse dans les plis et a tendance à baver. L'ourlet au crayon est obligatoire. 

Son Prix : 20, 90 €


Encore un essentiel à avoir dans votre vanity, le correcteur de peau vous permettra de camoufler toutes les petites imperfections tels que les cernes peu marqués et autres boutons. C'est un produit multi tâches qui remplit assez bien sa fonction. La couleur que j'ai choisi est légèrement trop "orangée" pour moi, il faut bien tester en magasin. La tenue n'est pas terrible mais l'application étant très facile, les retouches le seront également.

Son Prix : 10 €

Mini vernis, teinte  n°41 "Parme" 3 ml : 
La gamme est très souvent renouvelée en fonction de la saison ainsi que les différents coloris. Si une édition limitée vous plait, jetez-vous dessus. Je trouve que ce format est très pratique pour celles qui adorent changer de couleur. Cela ne laisse pas le temps au vernis de sécher. Une assez bonne tenue, idéal à emporter partout.


Les cosmétiques

Gel douche "Cerisiers en fleurs", 50 ml :

Si vous aimez les fruits, vous adorerez forcément la large gamme de parfums de produits pour le corps sucrés et addictifs. Disponibles en différents formats, en éditions limitées ou pas, vous trouverez forcément votre bonheur. Ils sont assez hydratants et ne déséchent pas la peau. Les packagings ont été refaits cette année. Ils sont assez sobres et les arômes vite repérables. Ils sont également disponibles dans des coffrets cadeaux, idéal à s'offrir entre copines.

Son Prix : 1, 50 €
 
Eau de toilette des Vahinés au monoï :

Comme toute la gamme, l'odeur est très addictive et indispensable pour les vacances (cf. mon dernier article à ce sujet). C'est un produit phare de la marque et très populaire. Il laisse également une peau douce et satinée. Oui, on peut le vaporiser partout, sur le corps et sur les cheveux.

Son Prix : 29, 80 €

Masque éclat Grenade, 3 minutes, 50 ml :

Il existe plusieurs soins pour le visage, gommages et masques, aux enzymes de fruits. Très facile d'utilisation, le temps de pose de trois minutes est idéal. La texture ressemble à celle d'un gel, transparente et fluide. La peau est comme repulpée, fraiche. Malheureusement les effets ne sont pas durables. A utiliser régulièrement pour garder cette sensation de nettoyage en profondeur.

Son Prix : 6, 90 €
Mon avis : Les produits pour le visage ne me tentent pas trop. En général, je préfère me cantonner à des soins de parapharmacies. Si vous les testez, surtout n'hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé. Idem pour les soins pour les cheveux que je n'ai pas encore eu l'occasion d'essayer. Je me laisserais bien tentée par le vinaigre de rinçage. Est-il vraiment utile ? Prochainement, je compte également tester la gamme "Tradition de hammam" à l'huile d'argan que je n'ai pas encore essayée. Je vous en dirai des nouvelles mais l'odeur est assez intrigante et fait appel à notre image onirique de l'Orient. J'ai encore d'autres produits que je voudrais voir et dont on parle beaucoup : les crayons jumbo, le fond de teint cushion, le démaquillant pour les yeux... Bref, encore de quoi faire avec Yves Rocher...
Les prix indiqués sont ceux pleins tarifs. Pour les abonnés, les nombreuses offres commerciales vous permettent d'avoir tous ces produits à moitié prix. Tous les produits ne sont pas forcément d'une qualité excellente et beaucoup de publicités mettant en avant la nature qui est parfois exagérée... Toutefois, je trouve qu'il s'agit d'un bon rapport qualité-prix pour des produits du quotidien et pour des bourses peu fournies. Les différentes gammes sont suffisamment étoffées pour chaque âge et chaque préférence. Si vous rentrez dans une boutique, il est fort probable que vous trouviez votre bonheur pour peu que vous ne soyez pas trop regardante sur la composition...
Voilà, ce méga article est enfin terminé ! Il fallait au moins ça pour occuper tous ceux qui sont en vacances ^^
N'hésitez pas à me réclamer de nouvelles marques qui vous intéressent et que vous voudriez que je teste en commentaire. Sur ce, je vous dis à très vite pour de nouvelles news beauté. 

jeudi 20 octobre 2016

Un an après, ce que j'en pense


 
Il y a environ un an, j'ai testé des produits des marques Cosmod et Transparent Clinic dont je n'étais pas entièrement satisfaite.  Près d'un an après, j'ai décidé de réitérer l'expérience afin de voir si j'ai changé d'avis sur ces marques ou si même en testant d'autres produits, mon opinion reste la même (oui, parfois je suis un peu maso).

Eye-liner Perfect Eyes, Cosmod :

L'année dernière, j'étais assez mitigée avec des produits à la qualité très inégale. J'ai choisi pour ce nouveau test le produit phare que j'utilise quasi quotidiennement sur les yeux. Pourtant, je ne suis franchement pas difficile en ce qui concerne les eye liners. 
La texture épaisse m'a un peu dérangée au début mais en secouant bien le tube, ce n'est pas un problème. Assez fluide et facile à travailler, il faut faire attention à ne pas avoir trop de matière sur le pinceau pour éviter les paquets. Problème : la couleur n'est pas très intense. Il faut donc plusieurs passages pour avoir une belle intensité au risque de se battre avec une couche trop épaisse. Avec un peu de pratique, on s'y habitue mais on perd un peu de temps le matin. Concernant le pinceau, rien à dire de particulier. Enfin, je salue la très bonne tenue du produit qui ne bouge pas de la journée (pour le coup, il mériterait d'être waterproof).  A noter toutefois la présence de paraben, ce qui me gêne un peu.

Encore une fois, j'ai un avis assez mitigé sur ce produit qui cumule points positifs et négatifs. Je m'acharne un peu sur cette marque bon marché car pour les bons produits, le rapport qualité-prix est excellent. Bref, je crois qu'il faut tester un peu de tout pour savoir si les produits valent le coup ou non.



Gommage pour le visage, Transparent Clinic : 

J'avais testé produits pour la peau qui globalement ne me convenaient pas car ils étaient trop riches. Cette fois, pour améliorer mon grain de peau et atténuer l'apparence de mes pores, j'ai donc décidé de me tourner vers le gommage pour le visage. Avec ses particules aux extraits de noyau d'abricot, de calendula et de mélisse, ça s'annonce bien. Comme tous les gommages, l'aspect et la texture du produit sont assez clairs, voire transparents. Des grains de taille moyenne, juste ce qu'il faut pour être efficace sans agresser la peau. Pas d'odeur notable, ni chimique, ni même qui se rapproche des ingrédients cités plus hauts.
Le package est identique aux autres produits de la gamme : sobre et élégant, de couleur blanche avec des écritures noires, il saura trouver facilement sa place dans une salle de bain épurée. 
Résultat : J'aime assez ce produit qui semble assez bien convenir à ma peau. Il faut dire que n'étant pas un produit à utiliser quotidiennement, "ce n'est pas too much". Ceci dit, l'aspect de ma peau est plutôt pas mal : le grain de peau est affiné et mes cellules mortes étant bien éliminées, j'ai noté moins d'impuretés et un teint plus unifié. Celui-ci, je le garde.

vendredi 14 octobre 2016

Test lotion micellaire, d'Avène


Lotion micellaire

Et oui, je me suis lancée et j'ai fait des infidélités à ma solution micellaire de Bioderma. Et vous savez quoi ? Je ne l'ai pas regretté. Ma peau s'étant un peu trop habituée à ce produit, elle devenait encore plus sèche qu'elle ne l'était déjà. Après quelques jours d'utilisation, ma peau était visiblement plus douce, plus unifiée et plus souple. Elle a vraiment apprécié de changer de routine. Tant et si bien qu'il est possible que la lotion d'Avene détrône celle de Bioderma. Allez, je vous en parle plus en détails.
Tous les produits Avène sont fait avec de l'eau thermale aux vertus apaisantes et anti-irritantes, votre peau vous dira merci si vous les utilisez. Sans paraben, sans alcool, sa formule hypoallergénique et non comédogène convient même aux peaux les plus sensibles. Fini les rougeurs et autres allergies, vous n'avez pas besoin de frotter comme une dingue. Nettoyante et purifiante, elle saura trouver sa place dans votre salle de bain aux côtés de vos démaquillants.

Sans parfum, sans odeur, c'est pourtant une grande sensation de fraicheur que l'on ressent ou plutôt de "propre". Car il faut le dire, elle est très efficace (plus que la Bioderma, oui encore elle, vous connaissez mon amour pour ce produit). Elle enlève aussi bien le maquillage, votre crème ou tout simplement l'excès de sébum. Tout est là, sur le coton. Les impuretés se sont fait la malle ce qui me laisse penser qu'en profondeur aussi elle fait du bon boulot. Gros point négatif à mon sens : elle pique les yeux, alors pour enlever votre mascara, vous allez souffrir. Préférez-en un qui n'est pas waterproof.
Autre point positif, elle ne laisse aucun fini gras sur la peau. Aussi légère que de l'eau, vous pouvez passer directement à l'étape suivante de votre routine. Pour autant, la peau est bien hydratée.

Un package simple et épuré, tout en transparence, aussi clair que de l'eau. Je le trouve très élégant et épuré. Le bouchon en plastique est étudié pour libérer la juste quantité de produit, à vous d'avoir la main légère. Mais, ce serait bien si le petit trou était moins grand, histoire de ne pas être surprise à la première utilisation.

Mon avis : Vous l'aurez compris, elle fera partie de mes produits chouchous pour prendre soin de ma peau en alternance avec les autres. Idéale pour les peaux sensibles sujettes aux rougeurs. Après utilisation, la peau ne tire pas et les rougeurs sont atténuées. A éviter pour les yeux sensibles.

jeudi 6 octobre 2016

Test Sexy Pulp d'Yves Rocher


Mascara Sexy Pulp, 10 ml


Je dois rire qu'au début, je n'étais pas très emballée par ce mascara. Avec le temps, je trouve que la matière "vieillit bien". Ou alors je l'utilise mieux. Quoi qu'il en soit, je suis un peu revenue sur mes premières impressions. Je l'utilise donc ainsi : de la base des cils vers la pointe avec un léger mouvement de zigzag. Et je répète l'opération jusqu'au résultat voulu. Les cils sont très bien définis et recourbés. La promesse est d'avoir un "ultra-volume". Là, clairement, on repassera. Le rendu est (trop ?) très naturel. Il n'y a pas de volume et les cils peu fournis ou courts ne seront pas à la noce. Au premier abord, je trouvais donc le rendu un peu léger. Avec le temps, je trouve effectivement que la courbe donnée aux cils est assez jolie et ouvre le regard. Avec un maquillage de type charbonneux, je trouve le rendu assez glamour mais je le déconseille à celles qui ont des cils peu fournis et/ou celles qui attendent du volume. Tout dépend donc de l'effet recherché. Si vous recherchez du naturel, c'est ok. 

Le package foncé et les écritures magenta se veulent résolument girly. C'est malgré tout assez sobre et le produit peut aussi bien être utilisé par les adolescentes que par les femmes plus âgées.

Les poils de la brosse sont assez fournis. Ils permettent de prélever de la matière sans faire de paquet. Assez grande pour englober le plus de cils en un minimum de passages même si ce n'est pas un luxe de repasser une à trois fois pour avoir une belle courbe. A noter également qu'il ne laisse pas un effet "carton".

En ce qui concerne la tenue, j'en suis très satisfaite. Il tient du matin au soir sans aucun problème. Si vous trouvez qu'en fin de journée, les cils s'affaissent, vous pouvez toujours faire une retouche pour le soir, il ne fait aucun paquet et ça, c'est génial.


Son Prix :  19, 90 €

Comme toujours avec Yves Rocher, c'est pour moi un bon rapport qualité-prix même si pour moi le meilleur de la marque reste le Volume Express.