mercredi 23 août 2017

Test crème Rêve de Miel de Nuxe


Crème Visage Ultra-Réconfortante Nuit - Rêve De Miel, 50 ml

Crème nourrissante nuit - Crème Visage Ultra-Réconfortante  Nuit-Rêve de Miel®Depuis le temps que j'entends parler de cette crème culte, j'avais envie de la tester. J'ai hésité entre plusieurs gammes de la marque et puis je me suis laissée convaincre par la bonne réputation de cette crème, comme un basique indispensable. En effet, la gamme "Rêve de Miel" est destinée aux soins cocooning pour nourrir la peau et s'accorder un petit moment de détente. Elle est plutôt destinée à l'hiver mais je trouve que c'est aussi bien de l'utiliser en été, les peaux à tendance sèche ne me contrediront pas.

Ce que dit la marque : "L'Huile de Son de Riz, Tournesol et Macadamia relipident, l'Extrait d'Orge associé à l'Huile d'Argan et au Beurre de Karité apaisent, le Miel d'Acacia répare. Les Protéines de Lupin stimulent la régénération cellulaire pendant la nuit au moment opportun pour une efficacité optimale."
Elle contient également de l'huile de noix de coco, produit star du moment. Elle est non comédogène et ne contient pas de paraben, ni huile minérale. Elle serait formulée avec 91 % d'ingrédients d'origine naturelle.

Je trouve que le packaging fait un peu bas de gamme. Tout en plastique blanc, je trouve que vu le prix, la réputation de la marque, etc, les concepteurs auraient pu faire mieux.  

L'odeur de miel est assez discrète, elle ne se sent qu'à l'ouverture du pot et disparait ensuite. Vous n'en serez pas gênés. Je ne saurais pas trop décrire l'odeur de la crème ensuite. Je trouve qu'elle est assez fleurie, assez caractéristique. Mais ce n'est pas entêtant.


Elle a l'air jaune comme ça dans son pot avec le contraste du pot tout blanc mais rassurez-vous, elle ne donne pas l'air malade une fois appliquée sur la peau. Côté hydratation, à l'application la peau est un peu luisante. Mais la crème est assez vite absorbée mais je vous déconseille néanmoins de la mettre juste avant de vous coucher. Au réveil, il n'y a pas d'effet surprenant au point de dire que cette crème est miraculeuse : elle hydrate correctement la peau (pas de sensation de tiraillement, etc) mais je ne la trouve pas particulièrement rebondie et repulpée. Ceci dit, j'ai noté un effet  "réuniformisant" sur ma peau avec diminution des rougeurs et autres tâches pigmentaires (est-ce dû à la crème ou à mon alimentation ? j'ai choisi de l'attribuer à la crème). Elle est visiblement plus nette, plus blanche. Ce qui est certain, c'est que l'utilisation de cette crème sans la nourrir en profondeur l'a peut-être aidée dans le sens où elle n'était pas étouffée par des soins trop riches. Dans ce sens, je pense qu'elle respecte les peaux sensibles et plus particulièrement les peaux sujettes aux rougeurs.

Mon avis : C'est un bon produit mais je ne dirais pas qu'il est exceptionnel. Pas besoin d'en faire tout un plat. C'est le problème avec les produits dont on entend trop parler, on s'attend toujours à beaucoup mieux. Toutefois, associé à d'autres produits de la gamme, il fait du bon boulot et le prix reste raisonnable.

Son Prix : 27, 20 €

dimanche 20 août 2017

Où j'ai laissé mon âme, Jérôme Ferrari

Où j'ai laissé mon âme par FerrariRésumé : Ce livre évoque une période noire de notre histoire, cette guerre d'Algérie que pudiquement on nommait "les évènements d'Algérie", avec ses attentats, ses règlements de comptes, ses passages à tabacs, ses tortures perpétrées par un camp ou l'autre. Un livre d'homme qui oppose deux psychologies et philosophies différentes. Celui qui obéit aux ordres et accompli sa tache de tortionnaire comme un simple fonctionnaire, et cet autre qui ne se reconnaît plus et va jusqu'à en perdre son âme...

Quatrième de couverture : 1957. A Alger, le capitaine André Degorce retrouve le lieutenant Horace Andreani, avec lequel il a affronté l'horreur des combats puis de la détention en Indochine. Désormais les prisonniers passent des mains de Degorce à celles d'Andreani, d'un tortionnaire à l'autre : les victimes sont devenues bourreaux. Si Andreani assume pleinement ce nouveau statut, Degorce, dépossédé de lui-même, ne trouve l'apaisement qu'auprès de Tahar, commandant de I'ALN, retenu dans une cellule qui prend des allures de confessionnal où le geôlier se livre à son prisonnier...
Sur une scène désolée, fouettée par le vent, le sable et le sang, dans l'humidité des caves algéroises où des bourreaux se rassemblent autour des corps nus, Jérôme Ferrari, à travers trois personnages réunis par les injonctions de l'Histoire dans une douleur qui n'a, pour aucun d'eux, ni le même visage ni le même langage, trace, par-delà le bien et le mal, un incandescent chemin d'écriture vers l'impossible vérité de l'homme dès lors que l'enfer s'invite sur terre.

Mon avis : J'ai trouvé que le début était assez fastidieux et l'introduction au récit beaucoup trop longue. Du point de vue de l'écriture, les monologues du lieutenant Andreani sont particulièrement indigestes. Malheureusement le "lyrisme" de cette écriture ne m'a pas du tout touchée. Ce livre, n'apporte pas grand chose du point de vue des atrocités commises en Algérie, si ce n'est quelques anecdotes, dont on ne sait pas trop si elles sont réelles ou fictives ni si elles sont représentatives de faits avérés. Le récit, malgré quelques beaux passages, tombe dans la caricature. C'est bien dommage car une véritable confrontation entre les deux hommes aurait pu donner une autre dimension au récit.

jeudi 17 août 2017

Huile nourrissante qui fait tout de Sephora


 Huile nourrissante qui fait tout, 125 ml

Son nom veut tout dire. Vous pouvez l'utiliser pour tout : le visage, le corps et les cheveux. Pour hydrater ou en bain d'huile. Elle peut se mélanger à la crème de jour ou au fond de teint pour une peau lumineuse, et s'utilise aussi dans l'eau du bain. Sur les cheveux, les longueurs apprécieront d'être protégées de la chaleur thermique ou du soleil avant la plage. Elles ne les graissent pas trop. Elle hydrate aussi bien la peau, pénètre au bout d'un certain temps (c'est de l'huile, hein) et laisse un petit film "brillant" que vous apprécierez peut-être plus particulièrement sur les épaules et au niveau du décolleté. Mais on ne reste pas "gras", vous voyez ce que je veux dire ? C'est vraiment le genre de produit que j'adore pour me tartiner des pieds à la tête.

Le format spray est évidemment très pratique pour appliquer une huile sans en faire couler partout sur la bouteille. Le flacon en plastique est léger et se manie facilement, même avec les mains bien grasses. Malgré son utilisation intensive pour un peu tout et n'importe quoi, le produit ne s'épuise pas trop vite.

Résultat de recherche d'images pour "avis huile qui fait tout sephora"On ne sait pas trop ce qu'il y a dedans, c'est un peu le problème des produits pour le corps Sephora. Elle contient entre autres de l'huile de jojoba, de l'huile de baobab et de la vitamine B5.

L'odeur est assez sucrée sans être trop chargée. Elle se fait discrète et laissé un sillage assez agréable.

Son Prix : 10, 95 €
Pour moi, elle vaut à peu près celle d'Yves Rocher, à vous de choisir votre team. 

Petite info, il existe un autre package du flacon légèrement différent avec des écritures plus petites et de l'extrait de camomille en plus. 

lundi 14 août 2017

Test Crème de nuit V-cense de Ren

Crème de nuit V-cense revitalisante et anti-âge , 50 ml

La composition des produits Ren est plutôt bonne en général. Mais celle-ci, j'avais envie de la tester car c'est la crème culte de la marque, tout autant que les bio actifs qu'elle contient: vitamines A, C et E. Il parait qu'Uma Thurman ne jure que par elle. Elle contient également de l'eau florale de camomille qui permet d'apaiser et de lisser les traits et du pamplemousse pour le côté anti-oxydant. Sans parabens, sulfates, huiles minérales, silicones, PEGS etc. Bref, une composition assez saine et naturelle.

Le flacon pompe délivre la juste dose de produit. Pas de chichi au niveau du packaging avec des couleurs sobres.
Je n'ai rien de particulier à vous dire sur cette crème si ce n'est qu'elle hydrate correctement la peau, elle ne colle pas et pénètre facilement dans l'épiderme. Sa texture n'est pas particulièrement originale. Bref, elle fonctionne très bien même si je n'ai pas noté d'effet "whaou" au réveil. Elle semble suffisamment reposée ceci dit. Toutefois, en ce qui concerne les effets anti-âge, je n'ai pas noté d'amélioration du côté des rides d'expression ou de déshydratation. Je ne sais pas si je l'ai testée suffisamment longtemps ceci dit (il semblerait qu'elle agisse vraiment sur le long terme). Ou si je suis vraiment concernée par ce produit.

Je trouve qu'elle sent le poivre, c'est plus fort que moi. J'y pense à chaque fois que je l'applique (je sais, j'ai un sacré nez...). En fait, ça ne sent pas le poivre mais l'encens. Tout le monde n'apprécie pas.

Mon avis : C'est un crème simple et efficace, je pense qu'elle conviendra aux peaux sensibles qui apprécieront la liste des ingrédients. Elle est à intégrer dans la routine des personnes qui font attention à la composition des produits. 
Si d'autres personnes connaissent le produit, je suis curieuse de savoir si vous avez noté des améliorations et constaté l'efficacité de ses effets anti-âge

Son Prix:  45 €
Oui, la qualité, ça se paie. 

vendredi 11 août 2017

Masque de nuit autobronzant déstressant, Garancia

Bal Masqué des Sorciers : masque de nuit autobronzant déstressant, 50 ml

La marque est toujours à la pointe de la technologie en utilisant également des techniques bien rodées mais aussi des innovations qui permettent de cibler les besoins. Les soins sont toujours d'une très bonne qualité. Côté composition, malheureusement il y a bien du DHA (l'actif qui teinte la peau) mais il est végétal et donc moins chimique, du plancton qui diminue le cortisol pour un effet "anti-stress", de l'acide hyaluronique et une algue rouge, pour le côté repulpant et hydratant du masque. Et le tout sans parabènes, sans silicone, sans phénoxyéthanol sans huile et sans autre colorant, mais avec 96 % d'ingrédients d'origine naturelle.

Le format tube souple est très pratique, rien à dire. Pas de chichi de sorciers, quelque chose de relativement sobre pour la marque. La couleur bleu marine évoque la nuit, ça reste cohérent. Un peu de doré, c'est élégant et un peu plus moderne que la plupart des packages de Garancia

L'application est simplissime : on l'étale comme n'importe quelle crème de manière uniforme afin de ne pas faire de démarcations. Il est conseillé de le mettre après un gommage. Pour les peaux les plus sensibles, ce n'est donc pas possible de le mettre tous les jours (ou bien de faire le gommage tous les jours, ça marche aussi). C'est un masque, c'est vrai, mais ça a la texture d'une crème, assez légère, mais tout de même opaque. Enfin, elle est assez claire puisqu'il n'y a pas d'ajout de colorant. Le temps de pause est de 10-15 minutes. Et après que se passe-t-il ? Et bien la peau a totalement absorbé le produit. Il ne colle pas et ne laisse pas de traces. Du coup, vous pouvez aller vous couchez sans aucun problème (et sans craindre d'en mettre sur les oreillers...).

Pour ma part, je l'ai utilisé deux fois par semaine, ce que je trouvais amplement suffisant pour une coloration naturelle. La peau se pare d'une couleur brune sans effet oranger. Le résultat me parait plutôt satisfaisant. Après, si vous souhaitez obtenir une teinte plus intense, libres à vous de l'utiliser plus souvent bien sûr. Pour le côté déstressant mis en avant par la marque, j'ai pas trop compris. Il n'y a pas d'effet apaisant, pas d'odeur de patchouli... On ne stresse pas parce que ça marche ? Parce que ça ne laisse pas de trace sur l'oreiller ? Bon après, ce n'est pas vraiment ce que l'on recherche chez les autobronzants...

Enfin, on peut souligner que cet autobronzant ne pue pas ! Et oui, c'est très étrange parce que pourtant, il y a bien du DHA dans la composition, responsable de cette odeur caractéristique des autobronzants. Avouez que c'est quand même plus agréable pour un soin du visage et surtout qu'on doit dormir avec. Peut-être parce qu'il est d'origine végétale.

Son Prix : 22 € Simple et efficace, une composition plutôt sympa. Je trouve que le prix reste raisonnable et cohérent.

mardi 8 août 2017

Ma routine make-up d'été



Avec la chaleur, je réduis au maximum (quand ce n'est pas rien du tout) pour éviter de dégouliner. On a moins envie de se maquiller en général mais pour autant, on veut ressembler à quelque chose de présentable pour aller travailler ou tout simplement pour sortir. Je ne suis pas trop tendance dans le sens où les maquillages "glowy" qui font des ravages parmi les youtubeuses beauté ne me correspondent pas. Vous allez voir, ma routine est des plus simples. Avant tout, je mise sur le côté "bonne mine" mais sans briller comme une boule à facettes. 


Pour commencer, j'applique la CC Crème HD d'Erborian pour unifier le teint et lui donner un meilleur aspect que ma peau blanchâtre (je ne m'expose pas beaucoup au soleil mais j'ai quand même envie d'avoir une peau hâlée...) et le tout, de façon naturelle. De plus, elle a une protection 45 donc pas besoin de remettre une crème solaire par-dessus. 

Sur les pommettes, j'applique en même temps le blush et bronzer de Cargo dont je vous parlerai plus longuement plus tard. Si les couleurs paraissent un peu vives aux premiers abords, mélangées et sur la peau, elles donnent un effet "retour de plage" qui n'a pas son pareil pour mettre en valeur le visage. Des joues naturellement colorées, sans paillettes, c'est ce que je recherche. 


Sur les yeux, cette année, je n'ai pas très envie d'appliquer une ombre à paupières qui file dans les plis aux premières chaleurs de la journée. Un trait d'eye-liner et hop, c'est plié ! Simple et efficace, je suis sûre qu'il ne bougera pas d'un pouce. En complément, j'applique un mascara waterproof pour éviter les accidents et c'est tout. 

Pour les lèvres, je tourne avec deux couleurs uniquement : un rouge pop très estival (Creamy lipgloss, teinte n°4, Kiko) et une couleur nude irisée (Luminelle "marron glacé", Yves Rocher). Ces deux teintes font ressortir la couleur faussement hâlée de ma peau.
 
Vous voyez, c'est simple et rapide. Pas le temps de transpirer dans la salle de bain et aucun risque de ressembler à Bozo le clown au cours de la journée.

samedi 5 août 2017

Les indispensables de l'été


En début de saison, je vous avais parlé des produits incontournables à mettre dans son vanity pour partir en vacances. Si vous avez trouvé que la liste des produits était un peu light, je vous mets dans cet article les indispensables de l'été pour palier à tous les problèmes (et oui, vous connaissez le fameux "au cas où"). Comme d'habitude rien d’extravagant mais de bons basiques à avoir à porter de main.

1- Une crème multi fonction : 

Il vous en faut une qui puisse tout faire : apaiser les brûlures, les peaux sèches, les pieds qui frottent dans les sandales... En général, on prend un tube de Biafine mais moi je vous conseille davange une crème comme la Cicabio de Bioderma, laquelle vous permettra également de soulager les petites bosses et autres bobos dûs à toutes vos activités... 

2- Un brumisateur : 

En cas de fortes chaleurs, il peut vous sauver la vie. Sans aller jusque là, c'est toujours un bon plan pour se rafraichir. Pour plus d'efficacité, vous pouvez le laisser au frigo. En plus, si vous allez chercher du côté des marques de parapharmacie, ceux faits à base d'eau thermale notamment, ils auront l'avantage d'apaiser les rougeurs, de faire tenir (un peu plus) le maquillage... Ma préférence va aux formats mini pour les glisser dans le sac et les emporter partout que ce soit en ville ou à la plage (avec philtre solaire bien sûr). 


3- Une crème solaire : 

Bon, ça parait évident, mais je pars toujours avec un véritable stock de crèmes solaires pour ne jamais en manquer peu importe ma destination. De la protection 50 pour moi et du 30 pour Monsieur, on se tartine l'un l'autre toutes les deux heures. Que ce soit en format lait ou brume, de nos jours, elles sont toutes assez agréables au toucher et ne laisse pas de traces blanches. Pour prévenir la santé de votre peau, le vieillissement prématuré, c'est indispensable ! 



4- Une gelée apaisante après-soleil :

En plus de votre lait après-soleil classique, vous pouvez désormais emporter des gelées apaisantes et rafraichissantes. Souvent formulée à base d'aloe vera, elles rafraichissent les peaux échauffées par le soleil et sans les soigner, pourront également faire du bien aux coups de soleil. Ce n'est pas vraiment un indispensable mais ça fait un bien fou ! Elles participeront enfin à la préservation de votre bronzage si vous vous hydratez correctement.

5- Un baume pour les lèvres :

On a tendance à les oublier mais les lèvres aussi se désèchent à vitesse grand V au soleil. Rien de plus disgracieux qu'une bouche dévastée par les crevasses après la plage. Allez draguer avec ça en soirée, vous pourrez bien vous badigeonner de gloss, tiens ! Avec un philtre UV, c'est mieux. 

Pour toutes ces fois où vous avez marché plus longtemps que prévu sous un soleil de plomb, avec des chaussures pas forcément confortables, ce spray est l'idéal.6- Un gel rafraichissant pour les pieds :

Pendant tout l'été, les pieds morflent : que ce soient les talons avec les tongs ou bien les lanières des sandales qui les serrent de trop. Personnellement, le soir, j'utilise toujours des produits rafraichissant à base d'huile essentielle de menthe poivrée pour les apaiser et repartir sur de bonnes bases le lendemain.

7- Un mascara waterpoof :

Si vous faites partie de celles qui continuent à se maquiller par fortes chaleurs, vous savez pourquoi il vous faut le waterproof. Pas de besoin de vous faire de dessin, les yeux de panda ne sont jamais très esthétiques. 

8- Un bon déodorant :

Ca parait évident mais c'est un indispensable à ne pas oublier, au risque de faire fuir toutes les personnes se trouvent à proximité de vous. L'été, les atomiseurs sont plus efficaces que ceux à bille. Quoi qu'il en soit, choisissez-en un qui vous convient vraiment pour passer une agréable journée.

Voilà, j'espère que cette nouvelle liste vous aura aider à préparer votre valise.

mercredi 2 août 2017

Les nouveautés de juillet

Encore quelques nouveautés à vous présenter ce mois-ci. J'ai changé quelques unes de mes habitudes mais toujours en vue de prendre soin avant mon prochain départ en vacances (rassurez-vous, la parution des articles garde le même rythme jusqu'à la rentrée). 

Crème solaire visage, Mimitika

En format mini, je l'emmène partout. Il se glisse dans le sac à main et se dégaine au moindre rayon de soleil. Une noisette suffit à couvrir l'ensemble du visage. Et chose non négligeable en ville : la crème ne colle pas et ne laisse pas de trace blanche sur la eau. Du coup, elle pénètre facilement et la peau ne brille pas. Que demander de plus ? 


 Douche-soin apaisante sans savon, Mixa

Formulé sans savon, sans paraben... il respecte le pH de la peau et convient à toutes les peaux sensibles. Son (très) grand format convient à une utilisation quotidienne pour toute la famille. Et encore, il descend trèèès lentement. Il a l'avantage d'avoir un prix attractif pour un produit atopique. La texture ressemble à celle d'un gel douche classique, il glisse sur la peau et est donc très facile d'utilisation. Enfin, je trouve (mais, ça n'engage que moi) qu'il a une légère odeur de fleur d'oranger. Je sais, je dois halluciner mais en tous cas, il ne sent pas mauvais. 

Ombre à paupières Colorful, Sephora :

Je ne me maquille pas beaucoup en ce moment mais quand j'ai envie de faire une exception, ou de mettre quelques nuances de doré en soirée, c'est le format que j'utilise. Exit les palettes qui risquent de se casser en vacances, un fard unique prend moins de place dans le vanity. La couleur est assez pigmentée et a une bonne tenue. Plutôt pratique, il m'arrive de l'appliquer directement au doigt et c'est tout. Ce fard est formulé sans paraben et pas cher du tout, que demander de plus ? 

Lait corps karité, Institut karité :

C'est la crème à tout faire, été comme hiver. Vu la saison, elle nourrit correctement la peau et apaise les coups de soleil. J'en mets également sur les coudes et les talons. Son format tube est très pratique pour une utilisation au quotidien. C'est l'indispensable à avoir dans sa salle de bain. Le packaging n'est pas très original et comme beaucoup de marques utilise un design épuré et vintage.

dimanche 30 juillet 2017

Tuto make up soirée d'été

Pour les chaudes soirées d'été, rien de mieux qu'un make up glamour et pailleté. Pour commencer, on prépare son teint, de la brillance oui mais de la brillance contrôlée. Selon ce que l'on recherche, on appliquera une huile sèche pour briller tout en subtilité ou bien on poudrera son teint pour éviter l'effet retour de soleil sur la zone T. 

1- Pour commencer, pour matifier la paupière et unifier sa couleur, j'ai appliqué un correcteur de la même couleur que ma peau. On creuse la paupière en utilisant un marron chaud (fard "Marron glacé", Sephora) en diffusant largement la matière quitte à déborder un peu en étirant vers le coin externe. On utilise ensuite un brun plus foncé (fard "Hot cocoa", Sephora) pour dessiner le creux le creux de paupière de manière plus prononcée.

 
2- Pour la paupière mobile, on va utiliser la technique du halo. On prend un blanc mat (Duo Gemey Maybelline) que l'on applique en coin externe et en coin interne, en les réunissant. Par-dessus, on applique une couleur chair pour intensifier le tout (fard "Soft cookie", Sephora).

3- Pour la couleur principale, j'ai opté pour un rose pailleté (Ombre à paupières Color Appeal,  teinte "n°154 Qwartz Rosé", l'Oréal) que l'on applique en tapotant. On estompe sur les bords pour ne pas faire de démarcations.

4- Pour encadrer le regard, on applique la couleur chair en coin interne et sur l'arcade sourcilière. Au ras de cils inférieurs, on souligne avec le marron chaud qu'on a utilisé en haut. Puis, on trace un trait d'eye-liner et on applique du mascara. 

5- Sur les lèvres, libre à vous de la jouer soft ou au contraire, plus coloré vu qu'il s'agit d'un maquillage de soirée. Pour ma part, j'ai choisi de mettre un bois de rose assez prononcé pour ne pas jurer avec les yeux.

------------------------
Produits utilisés pour ce make up:
Correcteur de peau Couleur Nature, teinte "Beige moyen " R515, Yves Rocher
Palette Wonderful dreams, Sephora
Ombre à paupières Color Appeal, teinte "n°154 Qwartz Rosé", l'Oréal
Eye-liner "Schwing", The Balm
Mascara Outrageous Curl "n°01 Pure black", Sephora
Crayon à lèvres teinte "n°62 rose doux", Guerlain

mercredi 26 juillet 2017

3-en-1 Nettoyage Gommage Masque Arbre à Thé, The Body Shop

3-en-1 Nettoyage Gommage Masque Arbre à Thé, 125 ml 

 
Vous n'avez pas pu passer à côté du retour de la mode des masques à l'argile (et dire que ma maman les utilisait hebdomadairement il y a quelques années, mais si les tout verts...) si bien que chaque marque a ressorti le sien. Celui de la marque The Body Shop a combiné les propriétés de l'argile à celles de l'huile essentielle d'arbre à thé pour venir à bout de toutes les imperfections et purifier la peau en contrôlant notamment l'excès de sébum.
https://assets.thebodyshop.com/medias/tea-tree-3-in-1-wash-scrub-mask-4-640x640.jpg?context=product-images/hcc/hc3/9241303777310/tea-tree-3-in-1-wash-scrub-mask_4-640x640.jpg125 ml125 mlLe package, comme toute la gamme à l'huile essentielle d'arbre à thé, destinée aux peaux à imperfections (il existe toute une routine si vous voulez aller jeter un coup d'oeil, est vert sapin. Il existe en plusieurs formats (pot, tube, etc) et contenances. Le format tube est assez pratique et permet d'appliquer la matière assez facilement sur le visage et de manière uniforme.

Alors on va être clair, il peut faire le beau avec ses trois utilisations en un seul produit,  pour moi, il n'a rien d'un nettoyant, ni d'un gommage. Il s'agit d'un masque, tout simplement. La texture est assez similaire à celle des marques à l'argile : on laisse poser en couches épaisses 10-15 minutes, jusqu''à ce que le produit soit sec, soit jusqu'à ce que cela tire et qu'on ne puisse plus sourire. En tant que nettoyant, vous pouvez utiliser ce produit quotidiennement.


Je dois dire que j'ai été assez surprise par l'odeur mentholée de celui-ci, à cause de l'huile essentielle d'arbre à thé. Dès l'application, ça picote, l'effet mentholé resserre les pores (on évite bien la zone du contour des yeux pour ne pas avoir la larme à l’œil). Le côté fraicheur instantanée réveille immédiatement mais les effets s'estompent assez rapidement.

https://assets.thebodyshop.com/medias/tea-tree-3-in-1-wash-scrub-mask-6-640x640.jpg?context=product-images/h3f/hf6/9861446205470/tea-tree-3-in-1-wash-scrub-mask_6-640x640.jpgConcernant ses effets, je ne peux pas vraiment dire que j'ai constaté une amélioration de la qualité de ma peau. Finalement mes pores sont toujours aussi dilatés et concernant l'apparition de nouveaux boutons, on ne peut pas vraiment dire que j'en ai moins, étant donné que je n'en avais pas beaucoup avant son utilisation. Par ailleurs, ma zone T n'étant pas particulièrement grasse, je n'ai pas noté d'améliorations dans la production de sébum non plus. Ma peau n'est pas plus matifiée qu'avant. L'autre promesse est celle d'éclaircir le teint (clarifiant les gars ?). Donc, à lutter je suppose contre les tâches et autres cicatrices d'acné. Là encore, je n'ai pas noté d'améliorations, elles sont toujours là. 

Son Prix : 10 € Bref, j'hésite entre me dire que je ne suis pas la cible de ce produit, qui n'est pas adaptée à ma peau, ou bien qu'il n'est pas particulièrement efficace. Peut-être faudrait-il combiner tous les produits de la gamme ? 125 ml125 ml125 ml125 ml

samedi 22 juillet 2017

Test Déodorant micro talc, Cadum

Résultat de recherche d'images pour "avis deodorant micro talc cadum" Déodorant micro talc, 50 ml

J'ai hésité à me lancer dans ce nouveau test. J'avais une image assez vieillotte de la marque avec les pains de savon pour enfants et autres produits intimes. Toutefois, la composition des produits a attiré mon attention ainsi que le renouvellement des packagings un peu plus modernes. 

En effet, la composition est plutôt pas mal pour un produit de grande surface : sans aluminium, sans alcool et sans paraben. Les propriétés absorbantes du talc prennent soin de la peau en douceur. Une composition assez bonne, avec l’effort d’apport en substances douces et apaisantes pour les aisselles. Dommage pour la présence de Ceteareth et les conservateurs PEG utilisés qui peuvent potentiellement laisser passer les substances nocives dans la peau.

Le packaging est assez original avec sa forme ovale. La bille du produit est à l'endroit, ce qui change par rapport aux autres produits de ce type. Les couleurs sont sobres, faisant ressortir les qualités naturelles du produit. La taille est assez petite, pratique à emporter partout et à glisser dans le sac à main. Cela ne modifie pas la contenance et l'utilisation assez longue du produit. 

Il existe en différentes parfums et variétés :
  • Micro talc fraîcheur pivoine
  • Micro talc fraîcheur coton
  • Micro talc fraîcheur fleur d'oranger
  • Micro talc invisible
  • Micro talc fraîcheur hypoallergénique
Chaque version étant disponible en spray ou en bille.

J'ai choisi celui à la "fraicheur coton". L'application est douce. La sensation de fraicheur est bien ressentie sur la peau, le tout sans l'irriter ce qui est suffisamment important pour le souligner. Il sèche assez rapidement et ne laisse pas de résidus blancs. L'odeur est tout simplement parfaite : une légère odeur de coton, de "propre". C'est très agréable à porter et ça reste subtil tout au long de la journée.

En ce qui concerne son efficacité, je trouve qu'elle est plutôt bonne. Aucun déodorant ne résiste aux fortes chaleurs et on ne peut pas dire qu'il soit efficace à 100 % mais je trouve que pour des journées aux températures normales, il fait bien l'affaire. 

Finalement, je trouve que c'est un bon compromis entre un produit de grande surface et une composition acceptable. Le rapport qualité-prix est excellent. Bref, je suis assez satisfaite du résultat et j'ai trouvé mon déodorant quotidien.

mardi 18 juillet 2017

L'archéologue et le mystère de Néfertiti, Pierre Boulle

L'archéologue et le mystère de Néfertiti Résumé : Il y a près de 3000 ans vivait Néfertiti, illustre épouse du roi Akhenaton et femme influente de la dix-huitième dynastie d'Egypte. Souveraine puissante, charismatique, celle qui éleva le futur Toutankhamon joua un rôle religieux déterminant. Mais beaucoup de zones d'ombre entourent encore cette lumineuse reine qui fascina tant de générations Lors d'un voyage sur la terre des pharaons, le hasard va donner à un jeune aventurier et un archéologuel'occasion d'en apprendre davantage : de découvertes macabres en hallucinations effroyables, ils vont tenter de percer les secrets de l'énigmatique reine.

Quatrième de couverture : La découverte du manuscrit de L'Archéologue est romanesque et émouvante à la fois. C'est presque cinq ans après la disparition de l'écrivain en 1994 que Christiane et Jean Loriot - sa nièce, qu'il considérait comme sa fille, et l'époux de celle-ci - ont osé partir à la découverte des archives de l'auteur du Pont de la rivière Kwaï et de La Planète des singes. D'abord, une armoire pleine de manuscrits et, ensuite, dans la cave de l'ancien domicile parisien de Pierre Boulle, des valises pleines, elles aussi, de manuscrits et de documents. Seul problème, et de taille, Pierre Boulle dactylographiait ses œuvres sur des pelures et celles-ci avaient mal supporté l'humidité du sous-sol. Jean Loriot prit alors sur ses loisirs pour repasser une à une les dizaines de milliers de pelures après que celles-ci eurent séché. Ce travail titanesque lui prit quelques années mais, une fois achevé, il put constituer un dossier complet sur chacun des quelque quarante ouvrages de Pierre Boulle et découvrir, outre des nouvelles inédites, un roman, inédit lui aussi, et dactylographié au recto d'un autre manuscrit. Voici donc L'Archéologue, sorte de roman policier sur fond d'égyptologie, où éclate une fois de plus le machiavélique talent de romancier de Pierre Boulle. Seul et dernier mystère, pourquoi Pierre Boulle n'avait-il pas confié ce roman à un éditeur ? La réponse est peut-être dans ses dernières paroles " j'espère que l'on ne m'oubliera pas. " Et s'il avait voulu, tout simplement, laisser une espèce de bombe romanesque à retardement ?

Mon avis : L'auteur est devenu célèbre avec la publication de La Planète des Singes, se plait avant  tout à construire la rencontre entre deux choses : « le simple et l’étrange » d'où cette énigme un peu surnaturelle.
Le déroulement de l'intrigue n'est pas fluide et entre pensées naïves du narrateur et l'écriture assez simpliste, ce livre de 210 pages se lit très facilement. Il faut dire qu'il s'agit d'une oeuvre publiée à titre posthume. Etait-elle terminée ? Avait-elle déçue son auteur ? Comment départager l'écriture de ce qui a été retrouvé ? L'intrigue est en effet assez succincte. Les personnages très simplistes : le narrateur, idiot, m'a très vite tapé sur les nerfs. Et son antagoniste : l'archéologue à la logique imparable, digne de Sherlock Holmes. On n'apprend pas grand chose sur l'Egypte ancienne et sa mythologie dans ce roman (même si ce n'est pas le but) bien que les explications de l'archéologue à la vue de "simples objets" est assez intéressante. En effet, l'intérêt ici est de savoir comment dépatouiller le mystère avec si peu d'éléments. 
Autre point à souligner : la place des femmes dans ce roman est assez choquante. La reine Néfertiti se réduit à une figure frivole et haïssable et "l'amie" du narrateur, quant à elle, dont la place est assez réduite, et bien elle est qualifiée "d'infidèle" tout aussi frivole bien que personnellement je trouve qu'elle ait raison d'abandonner le narrateur manifestement mauvais pilote et d'une bêtise insupportable. L'auteur a-t-il des choses à reprocher à la gente féminine ? Eternel célibataire, cette conception de la femme assez désuète n'est pas sans montre un certain manque de respect.
J'ai donc trouvé ce livre plutôt décevant. Un aventurier fantasque rencontre un archéologue renommé.
Et, face à eux, se dresse un passionnant mystère, vieux de 3000 ans. Voilà qui aurait pu ajouter à la fortune de l'écrivain. Malheureusement, il n'en est rien. Le livre, d'ailleurs assez court, est vite lu et vite refermé.

vendredi 14 juillet 2017

Lait corps hydratant miel et karité, Couvent des Minimes

Lait corps hydratant miel et karité, 250 ml
Soin hydratant et nourrissant

La marque Couvent des Minimes joue sur le côté vintage, authentique, avec son packaging un brin retro : bouteille blanche et impressions 3D avec sa petite étiquette jaune façon apothicaire pour indiquer les ingrédients phares de la composition. On a envie de le laisser trainer dans sa salle de bain en objet décoratif.

On retrouve de l'huile de pépins de raisins hydratante et de l'extrait de miel pour apaiser et hydrater la peau, associée à du lait de karité et à de la cire d'abeille, bref, le combo parfait pour avoir une peau nourrie. Ces ingrédients sont beaucoup utilisés pour des soins d'hiver un peu costauds mais je trouve que l'été, ça marche aussi. Il ne colle pas donc aucun problème.


D'ailleurs, la texture est assez onctueuse, facile à étaler, le lait pénètre facilement mais laisse un petit film sur la peau que je qualifierais d'humide. En effet, le toucher n'est pas gras mais il n'est pas sec non plus, vous voyez ce que je veux dire ? En cette période estivale, l'hydratation est plutôt satisfaisante.
Le flacon est assez pratique, en plastique assez léger et avec un capuchon à bascule. Heureusement que le lait est assez fluide pour passer à travers l'ouverture (en hiver, ça peut être un problème si le produit est moins liquide). Je ne sais pas si vous verrez sur la photo mais il n'est pas bien épais et peut même couler un peu.

Enfin, son odeur est assez particulière. Comme la plupart des produits de la marque, elle est assez forte et risque de ne pas plaire à tout le monde. Le miel est assez présent en note de tête mais aussi en note de fond, car c'est celle qui reste le plus longtemps sur la peau après l'application. 

Son Prix : 19, 90 €
C'est un produit certes un peu plus cher que ceux des grandes surfaces mais je trouve que c'est assez raisonnable au vu de sa qualité.

lundi 10 juillet 2017

Le matrimoine, Hervé Bazin

Acheter le livre d'occasion Le matrimoine sur livrenpoche.com Résumé : Dans la langue familière, se marier est souvent pris comme synonyme de faire une fin, ce qui semble impliquer qu'a été conclue une association assurant au nouveau couple l'opulence et la paix jusqu'à son dernier jour. Or ce jour-là est lointain, ceux qui s'écoulent entre-temps onéreux et la fin est en réalité celle de la vie antérieure à la cérémonie : tel est le paradoxe du mariage dont le jeune avocat angevin Abel Bretaudeau mesure la vérité dès le retour du voyage de noces.
Rien ne l'a préparé à l'existence à deux qui commence pour lui avec Mariette Guimarch, fille de bonnetiers prospères. A deux ? C'est compter sans l'invasion de la belle-famille, puis bientôt d'une nouvelle génération de Bretaudeau, tous profondément marqués par l'éducation Guimarch.
Ainsi le veut la tendance du siècle où le sceptre échappe au roi pour passer aux mains de la reine, où le patrimoine se transforme en matrimoine pour la plus grande gloire de la "méragosse"... et son plus grand souci. Abel le note d'une plume tour à tour vengeresse, amusée, attendrie, au fil de cette chronique d'un ménage pareil à tant d'autres qui est aussi la chronique spirituelle et percutante des mœurs de notre temps.

Mon avis : Comme d'habitude, l'auteur nous livre une étude sociologique d'une étape clé de la vie : le mariage ; c'est-à-dire, le renoncement à la jeunesse pour la vie de famille et toutes les responsabilités que cela implique. Bazin par son style bien unique, traite un sujet encore sensible à l'époque, tout en brisant les tabous, en évoquant la réalité de la vie conjugale pour enfin conclure que le mariage n'est pas toujours cette fin heureuse dont rêvent beaucoup de jeunes couples. Dans les années 1950, la place de la femme est bien définie : c'est "l'épouse de", "la mère de". Elle n'a pas d'existence en propre et est soumise à l'autorité du chef de famille. Avec le barbarisme du titre, Hervé Bazin nous explique par le biais de son roman qu'en réalité, il n'en est rien. Les femmes soumettent leur époux, puis leurs enfants, à leur volonté. C'est un être qui se perd, se dilue, dont la personnalité et le physique disparaît avec la maternité pour en faire une personne inconnue qui n'a rien à voir avec la jeune fille épousée. De sorte que c'est ainsi que l'homme se justifie de son infidélité, voire même, l'explique par la recherche de sa conjointe à travers les autres.
Ce livre a choqué la France bien pensante des années 1960, pour avoir remis en cause le mariage, la famille, alors pièce incontestée de la construction d'une vie humaine, et passage logique et obligé de la mi-vie. Hervé Bazin en rajoute: à l'usure progressive de l'amour originel, à la banalité des gestes et préoccupations quotidiennes de la mère de famille, à l'obligation de calculer (même avec une bonne situation, il faut faire des choix), à la présence trop intrusive de la belle famille, il ajoute des éléments ordinairement tabous dans la description de la vie du couple: la sexualité des jours ordinaires, le changements du physique de sa femme au fil du temps qui passe et des grossesses, les incidents, frictions, chamailleries de la vie quotidienne, le dérisoire des loisirs des vacances à la mer... Par ailleurs, il est à noter que jamais un enfant n'est présenté de façon positive : ce n'est qu'une sorte d'animal bruyant et capricieux, en plus d'être une bouche à nourrir.
Je me suis délectée des bons mots de l'auteur et de son ironie grinçante. Je le conseille à tous les jeunes mariés et aux couples plus âgés. C'est un de ces romans méconnus qui pourtant gagnerait à l'être un peu plus.

samedi 8 juillet 2017

Soldes d'été 2017

J'ai été vraiment très sage cette fois-ci. Après mon dernier craquage, je n'avais besoin de rien. J'ai donc profité des soldes pour me reprendre quelques basiques et c'est tout. Je suis assez fière de moi car à côté de ces achats de maquillage, je me suis repris quelques soins en parapharmacie dont je vous reparlerai après les avoir testés et je n'ai rien acheté côté vêtements. J'ai donc été relativement sage.


Fond de teint compact, Sephora minéral, n°35 mat tan, 4,19 € au lieu de 13, 95 € :
Il me fallait un produit pour le teint un peu plus foncé vu que j'ai pris quelques couleurs et je me suis laissée tenter par ce produit dont la couvrance est modulable. Le packaging fait un peu bas de gamme avec son côté plastique mais entre la houppette et le miroir, on ne peut pas dire que ce soit du foutage de gueule. De plus, il est formulé sans paraben, sans parfum et sans allergène. Je vous en reparlerai pour vous dire si j'ai vraiment fait une bonne affaire.

Palette vintage effect filter, Sephora, 7, 49 € au lieu de 24, 95 € :
Je la voulais depuis tellement longtemps ! Avec moins 70 %, c'était pour moi impossible de ne pas la prendre. Cette palettes aux couleurs chaudes et nudes feront de très beaux maquillages.



Super liner smokissime, l'Oréal, n°100 black smoke, 8, 47 € au lieu de 16, 95 € :
Oui, on le trouve dans tous les supermarchés et la démarque n'était pas folle. Mais je mets de l'eye-liner tous les jours et au rythme où je les utilise, j'ai besoin d'en racheter régulièrement. Je passais devant alors autant le prendre pour en avoir un d'avance. 


Chubby stick, Clinique, n°11 two tomato tone, 4, 25 € au lieu de 8, 50 € :
Même chose, ici avec une valeur sûre et une couleur classique et indémodable. Le confort, le côté pratique, bref il n'y avait pas à hésiter. 


Rouge à lèvres, Urban Decay, Venom, 11 € au lieu de 22 € :
C'est l'achat compulsif du jour. Je voulais essayer un rouge à lèvres de cette marque et j'ai pris une couleur plutôt automnale. On verra bien ce que ça donne. J'étais curieuse de le tester et je me suis dit qu'à ce prix-là, je pouvais tenter ma chance avant d'en racheter en plusieurs couleurs.

Voilà, c'est tout pour cette fois. Et vous, avez-vous fait des folies pendant les soldes ? Quelles sont vos trouvailles ?