vendredi 13 octobre 2017

Les Borgia - La pourpre et le sang, Jean-Yves Boriaud

Jean-Yves Boriaud - Les Borgia - La pourpre et le sang.Résumé : Ce livre retrace comment les Borgia furent gens d’Eglise. Deux papes : Calixte III et Alexandre VI; un cardinal : César; une franciscaine tertiaire : Lucrèce; et bien d’autres encore. Il s’agit de parler d’Histoire, loin des approches avilissantes entretenues par les fictions littéraires et cinématographiques. Ce livre n’est pas pour autant une tentative de réhabilitation et ne fait pas l’impasse sur leurs fautes.

Quatrième de couverture : Frappés par une sombre légende que chaque époque vient enrichir, les trois grands acteurs de la saga Borgia - Alexandre, César et Lucrèce - ne seraient qu'un empoisonneur, un assassin et une débauchée. Exceptionnellement romanesque, l'histoire d'une des plus fascinantes familles de la Renaissance est en réalité bien plus riche et plus nuancée. D'origine catalane, ces "Borja" vont réussir à imposer en trois générations deux papes à la chrétienté : en 1455, Calixte III, grand diplomate obsédé par le danger turc, puis en 1492, Alexandre VI, qui compromet sa fonction dans plusieurs scandales, sans néanmoins oublier sa haute mission : tailler à l'Eglise, par la force, un territoire comparable à ceux des Etats-nations contemporains.
Son fils César, hidalgo flamboyant un moment égaré dans l'Eglise, lui en ménage donc un en Romagne, où sa politique expéditive lui vaut de devenir le modèle de Machiavel. A Rome, coupe-gorge où continuent à s'affronter les clans médiévaux, les rugueux Borgia rendent coup pour coup, jusqu'à l'effondrement final. C'est alors le temps de la revanche de la belle Lucrèce, plusieurs fois mariée selon les ambitions du clan.
Devenue duchesse de Ferrare et l'une des plus belles figures féminines de l'époque, elle inaugure le temps de la repentance des Borgia, bientôt marqué par la personnalité torturée du jésuite Francesco, le saint de la famille. La saga des Borgia se lit ainsi comme l'aventure exemplaire et tragique d'une ambitieuse dynastie de gens d'Eglise, bien loin de l'image trop répandue d'une brillante et douceâtre Renaissance italienne.

Mon avis : Jean-Yves Boriaud, professeur émérite de langue et littérature latines à l'université de Nantes, spécialiste de la Rome renaissante, a traduit des grands textes humanistes, dont les Lettres de vieillesse de Pétrarque, Le Prince et L'Art de la guerre de Machiavel. En 2015, il reçoit le prix Provins Moyen Age pour sa biographie de Machiavel. Mais malgré ce beau CV, m'est avis qu'on n'est pas forcément bon historien et bon écrivain. En effet, je trouve que ses phrases ne sont pas structurées. Elles sont très longues et parfois on perd un peu de vue le sujet principal. C'est mon avis personnel mais je ne trouve pas l'écriture très fluide.
Toutefois, si « les Borgia » doivent l’essentiel de leur notoriété à trois personnages, Rodrigo (Alexandre VI) et à ses enfants, César et Lucrèce, ils subissent en réalité, et depuis longtemps, les effets d’un double regard. L’un, bienveillant – en Catalogne -, exalte son histoire… catalane. Du côté de Valence, ceux que l’on appelle encore les Borja bénéficient d’une sollicitude érudite aussi bien que touristique : les généalogies savantes de ses différentes branches fleurissent dans la région. Quant à l’autre regard, italien celui-là, il est nettement moins bienveillant et scrute ce qui devait être l’apogée de la carrière des Borgia, lorsque arriva pour eux le moment d’atteindre à la dignité européenne suprême, le pontificat.
L'auteur permet de nuancer un peu les propos sur les Borgia : l’historien regrette la diabolisation systématique de cette famille dont les visées politiques ont souvent dépassé les intérêts familiaux. Le temps des Borgia a été, nous rappelle-t-il, celui de la chute de Constantinople et donc celui d'une Rome armée, toujours en état de guerre civile larvée.
Pourtant l’historien ne cherche point à en rajouter : César n’a sans doute pas fait assassiner son frère ni entretenu de rapports incestueux avec sa sœur Lucrèce. Le fameux poison n’a peut-être été que légende.
Légende déjà bien installée avec les racontars d’un Sforza, son premier époux, renvoyé par les Borgia et peu ravi de devoir admettre, pour faire annuler son mariage, une supposée impuissance… D’autant que la légende Borgia a été solidement forgée et encadrée par une armada de chroniqueurs contemporains, communiant tous dans la haine de cette famille.
Les enjeux dépassent pourtant ici le niveau de l’anecdote, aussi édifiante ou scabreuse soit-elle, puisqu’ils touchent l’idée même de papauté, en un moment charnière de son histoire où se joue, en particulier, son image au sein du monde chrétien : sur quoi le prince de l’Eglise doit-il fonder son autorité ? Sur son excellence morale ? Ou, à l’instar des autres princes du temps, sur une puissance bien matérielle ? Mais qui dit puissance, à l’époque, dit territoire sur lequel s’appuyer. Et pas d’autre solution alors pour le pape que de se tailler, militairement, un domaine bien au-delà du traditionnel Patrimonio qui lui est dévolu. L’association Alexandre et César reproduit alors le duo moteur de la vie politique italienne de la Renaissance, celui que forment le prince et son chef d’armée – son condottiere -, duo solidifié, dans le cas des Borgia, par les liens du sang. De là l’accusation de népotisme outrancier dont la postérité accablera les Borgia.
Les Borgia : Le Pape et le Prince par Brion
Pour aller plus loin : Suivant la même ligne directrice mais avec une écriture plus fluide, vous pouvez aller jeter un coup d'oeil si ce n'est déjà fait à la biographie écrite par l'historien Marcel Brion dont je vous ai déjà parlé un peu plus tôt cette année. Je dirais que cela complète un peu celle-ci pour son aspect historique mais est beaucoup moins alimentée par les anecdotes et les amours des Borgia.

dimanche 8 octobre 2017

Test Masque multivitamines, Phytorelax


MASCHERA VISO PURIFICANTE DEFATICANTE aMasque visage purifiant et défatiguant


Cela faisait quelques temps que j'avais envie de tester la marque Phytorelax, qui utilise les bénéfices naturellement présents dans les fruits et les huiles essentielles. Pour celles et ceux qui ne la connaissent pas, c'est une marque de cosmétiques italienne qui utilise les principes de l'aromathérapie. En effet, la composition de leurs produits est des plus attirantes : sans paraben, sans huiles minérales, bio, vegan et j'en passe. Et pourtant, le choix est loin d'être limité : il existe plusieurs gammes destinées à différents besoins et autant de produits parfumés pour répondre aux goûts des clients.
J'ai jeté mon dévolu sur un produit qui présente 98 % d'ingrédients d'origine naturelle. C'est un masque aux enzymes de fruits. Vous avez sûrement entendu parler de cette tendance qui consiste à nettoyer la peau en profondeur sans avoir à frotter comme des malades. Tout le boulot est fait par l'acidité naturelle contenue dans les fruits. Bourré de vitamines A, C, E (non, ce n'est pas un jus de fruits même s'il en contient), il promet donc un teint visiblement moins terne et resplendissant. Il est conseillé de l'utiliser deux fois par semaine pour en voir les effets.

Le package est assez simple : fond blanc, écriture noire, deux trois couleurs pour rappeler les fruits. C'est écrit en anglais ou en italien donc assez limitatif pour l'usage de tous... Ceci dit, je suis sûre que vous vous en sortirez pour comprendre les conseils d'utilisation, faut pas avoir BAC+5.
 
Ce que j'aime dans ce produit, c'est qu'il s'adapte à tous les types de peau. En fonction de vos besoins, vous modulez le temps de pose (et c'est donc évolutif avec les besoins de votre peau) : 10 minutes pour les peaux sèches et 15 pour les peaux grasses. 
Bien que cela soit un masque à base de fruits, la texture ressemble à celle des masques à l'argile (mais n'en a pas du tout la couleur). Il faut en mettre en couches bien épaisses sur le visage (on ne doit plus voir la peau en transparence) et cela se fige en séchant. D'ailleurs, de ce côté-là, je trouve qu'il faut beaucoup de produit à chaque utilisation et qu'à ce rythme, le tube risque de se vider très vite. Ensuite, à vous de voir si vous supportez ou si vous souhaitez écourter le temps de pose. Il est évidemment conseillé d'attendre que la matière soit sèche avant de rincer. 

L'odeur est assez discrète et légèrement fruitée. C'est assez agréable sans être entêtant. 

Après avoir retiré le produit, la peau est toute douce. On a vraiment l'impression d'avoir fait un bon nettoyage en profondeur. Je n'ai pas noté un gain d'éclat particulier néanmoins mon grain de peau est plus affiné. Les traits sont visiblement moins tendus et effectivement, j'ai la mine moins fatiguée, moins froissée. Dommage que ces effets ne durent pas.

Vous pouvez vous procurer les produits directement sur l'eshop.

mardi 3 octobre 2017

Test Revolution Lipstick, Urban Decay

Revolution Lipstick, teinte "Venom"

Pendant les soldes, j'ai trouvé cette petite pépite à -50 %. C'était une couleur automnale mais qu'importe, je me suis dit que je le garderai en stock pour plus tard mais que c'était l'occasion où jamais de tester ce rouge dont tout le monde a parlé à sa sortie l'année dernière mais sans casser mon PEL. Maintenant, on est en automne, j'ai donc pu le ressortir. Parmi le choix des 22 teintes, il s'agit donc d'un violine assez foncé au fini crémeux. C'est une couleur que j'aime beaucoup et que j'utilise beaucoup en cette période de l'année. Je la trouve mystérieuse et très féminine. Sa texture crémeuse se veut hydratante avec la présence d'huile de jojoba, d'huile d'avocat, de beurre de cacao et de beurre de karité.

Résultat de recherche d'images pour "avis venom revolution lipstick urban decay"Le fini est crémeux néanmoins, la couleur foncée est assez mate sur les lèvres tout en ayant une certaine douceur sur les lèvres. Ça reste un rouge à lèvres, pas une encre à lèvres ou un sans transfert, dont la tenue et l'effet sur les lèvres n'est pas du tout le même : pas de temps de séchage et bien évidemment, il tient moins longtemps et laisse des traces sur les lèvres du chéri ou sur les serviettes quand on s'essuie la bouche (parce qu'on est bien élevé et qu'on utilise des serviettes). Néanmoins, si on lui laisse un peu de temps, il "sèche", c'est-à-dire que la couleur pénètre les lèvres et la tenue est bien meilleure.

Le packaging est assez caractéristique de la marque Urban Decay : une boite cartonnée aux couleurs violettes, une pastille sur laquelle on repère la couleur du raisin... Le tube est en métal argenté, il n'est pas aimanté contrairement à ce que l'on pourrait penser. Néanmoins, je trouve le packaging très beau, comme un petit bijou argenté. Il entre dans la catégorie des produits de luxe au cas où vous n'auriez pas remarqué. Je trouve que le tube en lui-même est assez lourd comparativement aux autres rouges à lèvres.

Résultat de recherche d'images pour "avis venom revolution lipstick urban decay"L'application est assez délicate. La matière est assez épaisse et difficile à appliquer directement au raisin (oui, je sais, il vaut mieux appliquer son rouge au pinceau). La texture est opaque et la couleur très pigmentée, mais pour avoir une certaine uniformité sur les lèvres, mieux vaut repasser plusieurs fois. Il a a la fâcheuse tendance à filer dans les plis et à marquer toutes les imperfections des lèvres (peut-être est-ce dû à la couleur foncée et au fini mat et que le résultat n'est pas le même avec une teinte plus claire). Toujours est-il que cette matière épaisse est plutôt désagréable à porter et ne se fait pas oublier au fil de la journée "on sait qu'on porte du rouge à lèvres". On garde la bouche un peu "pâteuse", un poil collante. Bref, rien de très glamour et vu le prix et le ramdam autour, je m'attendais quand même à un peu plus de confort. D'ailleurs, il m'assèche énormément les lèvres quand je le porte, accentuant toutes les imperfections (vous voyez le cercle vicieux ?). Porté par-dessus un baume, oui, mais cela change la texture et le fini... Si j'en avais voulu un autre, j'en aurai acheté un autre, vous me suivez ? 
Résultat de recherche d'images pour "avis venom revolution lipstick urban decay"

Enfin, la tenue, comme n'importe quel rouge à lèvres classique n'est pas dingue. On arrive jusqu'à l'heure du déjeuner, après il vous faudra une retouche. Mais, ce que je déplore particulièrement, c'est qu'il ne s'estompe pas de manière uniforme. Comme je vous le disais plus haut, il a tendance à filer dans les ridules : résultat, vous avez une bouche zébrée. Avec une couleur foncée, c'est très moche. N'hésitez pas à me dire si vous avez tester d'autres nuances plus claires et d'autres fini et à me dire si vous avez constaté le même résultat. 

Mon avis : Vous l'aurez compris, dans l'ensemble, je n'ai pas du tout été convaincue par ce rouge à lèvres. Je trouve que la qualité n'est pas au rendez-vous. C'est bien dommage car je trouve la couleur magnifique et pleine de peps. Ça aurait pu être mon rouge à lèvres de la saison mais je le sors de manière occasionnelle. Pour le même prix (en soldes donc), je vous conseille carrément de vous diriger vers un rouge à lèvres mat de chez Sephora, le résultat est bien mieux.

Son Prix : 22 €
Si vous êtes intéressés, chaque rouge a son crayon à lèvres associé le "24/7 Glide-On Lip Pencil" avec le même nom pour les teintes.

jeudi 28 septembre 2017

Le gardien de phare, Camilla Läckberg

Le gardien de phareRésumé : Dans ce septième volet de la série qui lui est consacrée, Erica enquête sur l’île de Gräskar dans l’archipel de Fjällbacka, et s’efforce de soutenir sa sœur Anna, victime, à la fin de La Sirène, d’un terrible accident de voiture aux conséquences dramatiques.

Quatrième de couverture : Par une nuit d'été, une femme se jette dans sa voiture. Les mains qu'elle pose sur le volant sont couvertes de sang. Avec son petit garçon sur le siège arrière, Annie s'enfuit vers le seul endroit où elle se sent en sécurité : la maison de vacances familiale, l'ancienne résidence du gardien de phare, sur l'île de Gràskàr, dans l'archipel de Fjällbacka. Quelques jours plus tard, un homme est assassiné dans son appartement à Fjällbacka.
Mats Sverin venait de regagner sa ville natale, après avoir travaillé plusieurs années à Göteborg dans une association d'aide aux femmes maltraitées. Il était apprécié de tous, et pourtant, quand la police de Tanumshede commence à fouiller dans son passé, elle se heurte à un mur de secrets. Bientôt, il s'avère qu'avant de mourir Mats est allé rendre une visite nocturne à Annie, son amour de jeunesse, sur l'île de Graskär - appelée par les gens du cru "l'île aux Esprits", car les morts, dit-on, ne la quittent jamais et parlent aux vivants...
Erica, quant à elle, est plus que jamais sur tous les fronts. Tout en s'occupant de ses bébés jumeaux, elle enquête sur la mort de Mats, qu'elle connaissait depuis le lycée, comme Annie. Elle s'efforce aussi de soutenir sa soeur Anna, victime, à la fin de La Sirène, d'un terrible accident de voiture aux conséquences dramatiques... Avec Le Gardien de phare, Camilla Läckberg poursuit la série policière la plus attachante du moment.

Mon avis : Contrairement aux six autre tomes de cette série, la première scène du roman n'est pas celle du crime qui arrive un peu plus tard que d'habitude dans le déroulement de l'action. En effet, cette fois, la victime et son entourage nous sont présentés en amont de l'intrigue.  Bien évidemment, l'enquête nous permettra d'en apprendre un peu plus sur la victime.  La mort de Mats Sverin, retrouvé tué dans son appartement, amène une enquête plutôt inextricable et longue puisque rien ne semble indiqué les raisons du crime: Mats mène une vie tranquille et paisible mis à part une agression qu'il a subit quelques mois auparavant.
Les violences conjugales constituent le coeur de l'intrigue cette fois-ci, on retrouve plusieurs personnages féminins ayant subit ce traumatisme et des enfants ayant vécus dans des contextes familiaux difficiles.  
Ceci dit, je trouve que cet opus de Camilla Läckberg n'est pas le meilleur. Si l'on retrouve avec satisfaction nos personnages préférés, l'intrigue laisse un peu à désirer. L'histoire de l'île aux esprits n'est pas assez creusée. Encore une fois l'auteur opte pour la formule "retrospection" en plongeant le lecteur dans des passages qui reviennent sur des événements datant du XIXème siècle.Toute cette partie est assez prévisible. Dommage pour un polar. En effet, même si j'aime beaucoup les personnages familiers que j'ai plaisir à retrouver à chaque tome, j'ai trouvé que leurs histoires respectives (le quotidien d'Erica et Patrick avec leurs enfants, les problèmes de couple de Paula, la reconstruction d'Anna) ont pris trop de place dans ce roman au détriment de l'enquête policière, moins développée. Il faut dire aussi que cet opus était vraiment dégoulinant de bons sentiments... peu crédibles d'ailleurs. Finalement je reconnais être un peu déçue par le manque d'originalité de Camilla Läckberg, qui se complait dans sa zone de confort et ne prend aucun risque.
Résultat de recherche d'images
Pour aller plus loin : Bien évidemment, je veux savoir ce qui va se passer ensuite, je suis trop attachée aux personnages et si l'enquête suivante est plus travaillée, je lirai le tome suivant avec plaisir (mais pas tout de suite).

samedi 23 septembre 2017

Crème gommante pour le visage de Marionnaud

Crème gommante pour le visage, 75 ml

Tout d'abord, je n'aurais jamais pensé me tourner vers un produit Marionnaud pour un soin du visage. Je cherchais un gommage assez doux et sans paraben, et il se trouve que ma maman me l'a conseillé. 

Composé notamment à base de poudre de riz et d'extrait d'aloe vera, il est donc censé nettoyer les cellules mortes en profondeur tout en apaisant l'épiderme.
 
L'emballage est sobre, sans chichis. Tout de blanc vêtu avec quelques écritures violettes, couleur de la marque, je le trouve assez élégant. Je trouve que cette image colle également à l'apparence du produit.  

Très onctueux, très épais, il ressemble davantage à la texture d'une crème plutôt qu'à celle des gommages habituels. La poudre de riz est utilisée pour éclaircir la peau et donc pour gommer les petites imperfections et autres tâches et de ce côté-là, j'ai effectivement noté une nette amélioration.

Il est dit qu'il est adapté pour un usage d'une à deux fois par semaine, même pour les peaux sensibles. Mais sous ses abords épais, je le déconseille malgré tout aux peaux sensibles. En effet, les microbilles sont très abrasives et pour l'utiliser une fois par semaine, je le trouve largement suffisant. Plus ou pour les peaux sensibles, j'ai peur qu'il soit trop agressif. Mais si comme moi, vous êtes raisonnable, je trouve qu'effectivement, ma peau est moins terne. J'ai même récemment retrouvé quelques couleurs sur les joues qui avaient disparu de mon visage depuis des années pour ne pas dire depuis l'adolescence (et je ne parle pas des rougeurs dues à l'acné).

Par contre, si vous y êtes sensibles, sachez que ce produit n'a pas d'odeur.

Malheureusement, si le produit vous intéresse, j'ai l'impression qu'il n'est plus disponible.

lundi 18 septembre 2017

Test vernis Une


Nail colour, teinte "C-13", 10 ml

La marque Une privilégie un maquillage pour "améliorer le côté naturel" de chaque femme avec des teintes douces et dérivées de chaque carnation. Sous cette bienveillance se cache un argument marketing bien rodé. Mais avec seulement 76, 6 % d'ingrédients d'origine naturelle, la composition de ce vernis peut mieux faire. Bon, elle est formulée sans utiliser de formaldéhyde, de toluène et phtalate, c'est déjà ça.
L'autre point positif de ce vernis, c'est la promesse qu'une application suffit et surtout remplace la base + le vernis + le top coat. 

Couleur : Un peu originale que je trouve assez sobre et qui convient à toutes les circonstances. Je compte bien l'adopter cet automne. Toutefois, elle n'est pas tout à fait semblable sur les ongles à celle du flacon, légèrement plus claire.

Pinceau : Le petit capuchon se retire comme pour les grandes marques de luxe.Très large, le pinceau facilite l'application.

Texture : Une seule couche suffit pour une bonne opacité. Même sans top coat, le fini est assez brillant.

Sèchage : Je ne sais pas trop quoi en penser. Il me paraissait assez court.

Tenue : Elle est plutôt moyenne. Le moindre choc laisse une trace sur l'ongle et les bouts sont vite abîmés. Mais si vous ne faites rien de vos mains, forcément le vernis tiendra beaucoup plus longtemps... 

Mon avis : Ce "3-en-1" (base, couleur et top-coat) promet de la brillance et c'est plutôt réussi. Mais je vous conseille malgré tout d'appliquer une base pour le faire tenir plutôt longtemps puisque 
seule deux promesses sur trois sont tenues...

Son prix : 12, 90 € 

mercredi 13 septembre 2017

Le deuxième sexe Tome 1, Simone de Beauvoir

Résumé : Avec cet ouvrage militant écrit en 1949 Simone de Beauvoir lance un pavé dans la mare. Il est devenu le ""texte fondateur dont le féminisme se réclame"" selon Benoite Groult. Incroyablement moderne et d'actualité.

Quatrième de couverture : Nous commencerons par discuter les points de vue pris sur la femme par la biologie, la psychanalyse, le matérialisme historique. Nous essaierons de montrer ensuite positivement comment la "réalité féminine" s'est constituée, pourquoi la femme a été définie comme l'Autre et quelles en ont été les conséquences du point de vue des hommes. Alors nous décrirons du point de vue des femmes le monde tel qu'il leur est proposé ; et nous pourrons comprendre à quelles difficultés elles se heurtent au moment où, essayant de s'évader de la sphère qui leur a été jusqu'à présent assignée, elles prétendent participer au mitsein humain.

Mon avis : Cela faisait longtemps que je ne m'étais pas plongée dans un ouvrage philosophique. Le début a été assez fastidieux et les considérations scientifiques ne m'ont pas aidée.. Mais une fois rentrée dans le vif du sujet, les différents thèmes abordés sont assez intéressants : biologique, culturel, littéraire... et plus particulièrement la partie sur l'origine historique de la place de la femme dans la société. On sent une légère pointe d'ironie dans les propos de l'auteur mais elle ne tombe jamais dans les clichés ou dans la bile hargneuse. Simone de Beauvoir reste à peu près objective et même si l'on sent que les auteurs cités sont parfois détestés, elle ne s'étend pas sur le sujet.
Et cela en procédant à une première étude « microcosmique » du monde du vivant et en élargissant la focale de sa pensée sur l'échelle macro historique de l'humain. L'humain. Fait d' « humaine nature »… Qui ne cesse jamais de vouloir classer ses membres d'une façon pyramidale : sexe, race, nations, continent, religion. Établissant des évaluations lui permettant de croire en l'établissement perpétuel de son règne.
Comme tous les domaines sur lesquels la philosophie élabore sa pensée, cet essai touche à la définition de l'humain, de son identité, de son histoire, de ce qui demain lui permettra d'admettre la perfectibilité de l' « être » de chacun de ses membres. La femme a été et est majoritairement, toujours aliénée, reléguée, maintenue, en son état d'immanence. Elle incarne l'immanence. Celle qui maintient, celle qui transmet, celle qui doit veiller à le reproduction. Reproduction, maintien, génération de la chair. Soutenue par l'élaboration pure et simple d'un conservatisme de lois veillant à ce que ce projet soit assujetti et maintenu.

Pour aller plus loin : Le plus logique serait d'aller lire le tome 2. Ceci dit, je dois avouer que je n'en ai pas très envie. Sans avoir fait le tour de la question, je ne suis pas vraiment curieuse de savoir ce qu'elle pourrait bien dire de plus sur le sujet.

vendredi 8 septembre 2017

Test Fond de teint minéral de Sephora

Fond de teint compact poudre, teinte "n° 35 mat tan" bronze, 10 g

Cet été, j'ai pris quelques couleurs (qui sont parties aussi vite qu'arrivées). Du coup, il me fallait un fond de teint un chouia plus foncé (et maintenant, il l'est trop...). Comme d'habitude Sephora l'a édité en une multitude de teintes, et ça c'est bien. Je l'ai acheté sur les conseils d'une amie. Mais ce qui m'a convaincue, c'est sa formulation sans paraben, sans parfum, sans allergène, sans talc (il ferait briller les peaux grasses). Non gras, il était donc parfait pour affronter l'été. Le Fond de Teint minéral c'est 2 produits en 1 : un fond de teint et une poudre. Sa composition minérale permet de maquiller toutes les peaux y compris les plus exigeantes grâce à ses propriétés apaisantes et calmantes.Et il est non comédogène. Il aurait également un philtre SPF10 mais ça, je n'en suis pas sûre. Et ça reste léger pour un produit teint.

C'est censé être un un fond de teint minéral et donc poudre mais la texture de la matière se rapproche davantage d'une crème. Il ne laisse même pas de nuage poudreux. Il ressemble beaucoup à son cousin, le Wonderful cushion, dans son aspect, son rendu, son packaging. En effet, la petite éponge a une double-face avec deux utilisations : face blanche pour une couvrance légère et face noire, pour une couvrance un peu plus haute. C'est modulable donc et ça, c'est le pied de pouvoir faire en fonction de notre teint du jour. L'éponge est assez fine ça reste un produit destiné à être appliqué par tapotements.
Je vous le disais plus haut, la teinte aujourd'hui ne me convient plus. J'ai essayé et malheureusement, ça vire à l'oranger dégueulasse. Dommage, en début de l'été, il matchait plutôt bien.  

En bref :
-Tenue : Il m'a bluffée. Il tient toute la journée sans bouger. 
-Rendu : Même en couvrance légère, j'ai tendance à avoir la main lourde. Le résultat n'est pas tout à fait naturel. Malgré tout, j'ai vraiment l'impression que ça ne vient pas de moi mais bien du produit. Je ne me sers pas du côté plus couvrant. En fait, il faudrait voir le résultat avec un pinceau.

-Package : Le côté transparent pour voir la couleur du produit, c'est bien pratique pour choisir sa teinte en magasin. Pour une fois, Sephora a choisi d'alterner son packaging noir avec une rayure beige. Si le principe est assez sympa, "par étage", avec un miroir intégré s'il vous plait (même s'il est sous la poudre...), malgré tout, cela reste bas de gamme. En effet, le boîtier a tendance à ne pas se fermer complètement. Autant vous dire qu'il ne faut pas le transporter... 
Son Prix : 13, 95 €
Je trouve que c'est correct pour un produit Sephora et il faut aussi bien que les autres dans ces prix-là.

Petit aparté, avec la rentrée, la publication des articles va reprendre un rythme un peu moins fréquent. Mais rassurez-vous, je serai toujours là pour vous donner mon avis sur tout un tas de choses aussi différentes les unes que les autres.

lundi 4 septembre 2017

Test Crayon-Eclat, Chella




Crayon-éclat, teinte "Ivoire", 1,4 g

Je ne connaissais pas cette marque et le test de ce produit m'a permis de la découvrir. Et pour cause, elle est vendue exclusivement sur Birchbox (et si mon parrainage vous intéresse c'est par ici). Chella, c’est une marque californienne spécialisée dans les soins des cils, des yeux et du visage.

Le nombre de teinte est assez limitée : ivoire pour les peaux claires à très claires et "latte" pour les peaux medium. Dommage que les peaux foncées aient été oubliées. Les teintes disponibles aux Etats-Unis sont à peine plus nombreuses. La couleur est assez claire. Elle ne me convient pas lorsque j'ai pris un peu de soleil mais pour le reste du temps, c'est légèrement plus clair que ma carnation. Du coup, c'est juste ce qu'il faut pour contraster avec ma couleur de peau. J'ai donc le format avec le capuchon blanc (le grand format a un capuchon argenté) mais je le trouve largement satisfaisant.

C'est le genre de produit multi-usage dont je vous vante souvent les qualités. Ce crayon à mine large est conçu comme un illuminateur sous l'arcade sourcilière ou sur l'arc de cupidon. Pour un regard plus éveillé, vous pouvez également illuminer le coin interne de l’oeil. Il doit donc apporter un point lumineux à des endroits stratégiques du visage. Mais en fait, je ne l'utilise pas seulement de cette façon. En effet, moi je m'en sers également comme correcteur sur les petites imperfections et les petites rougeurs (pour les grosses, il n'est pas efficace, c'est normal, ce n'est pas son but premier). D'un coup de crayon, et donc avec très peau de matière, on peut donc uniformiser son teint en légèreté. Il est aussi très utile pour les jours où on a de petites cernes, ou pour ceux qui en ont des légèrement colorées. Les expertes du contouring pourront également s'en servir pour sculpter les pommettes. 

Enfin, je l'utilise également comme base à paupière pour faire tenir mon maquillage plus longtemps. Il a l'avantage d'uniformiser la couleur de la peau si vous êtes sujets aux petites veines violacées. Il pourra agrandir votre regard et sublimer votre maquillage.
J'espère vous avoir donc convaincus de l'utilité de ce produit. Le seul petit bémol de ce format c'est la mine du crayon qui n'est pas rétractable et oui, il faut donc la tailler régulièrement. Pour les couleurs claires, pour moi c'est galère de ne pas les tâcher du coup... Ceci dit, ce format a l'avantage de durer très longtemps et ce, même avec une utilisation quotidienne.

La texture est assez grasse pour être estompée au doigt. Pour ce qui est de la tenue, il vous faudra des retouches en cours de journée. Il a tendance à se faire la malle.

Son Prix : 19 €
Oui, il reste un peu cher au vu de son utilisation. Mais il a l'avantage de réunir plusieurs produits en un.

vendredi 1 septembre 2017

Beachblush, Cargo Cosmectics

Beachblush, teinte "Sunset Beach", 9 g


Pour celles et ceux qui ne connaissent pas encore, Cargo Cosmetics est une marque canadienne basée à Toronto, crée par des professionnels du maquillage. Leur philosophie c'est que le maquillage a pour vocation de souligner la beauté d'une femme, avec des produits pratiques, simples à porter et à utiliser, tout en gardant un côté créatif et ludique, permettant de s'amuser, bref un résultat à la fois original et professionnel.
Les packagings sont sobres ( boîtes métalliques pour la plupart) mais solides et légers. Quand aux noms des produits, ils sont issus de destinations qui invitent à l'évasion pour illustrer les différentes teintes etc. Et leurs poudres sont formulées sans paraben.



https://d2piej8253b4p3.cloudfront.net/wp-content/uploads/2017/03/vgamme-cargoblush01.jpg?x17628Cette poudre "de soleil" porte divinement son nom. Je trouve qu'elle donne un effet "retour de plage" à la peau indéniable. Celle-ci est une sorte de compromis entre la poudre de soleil (d'où le nom "beach") et le blush (fards à joues pour les cosmétos-ignares). Il existe en quatre teintes pour les peaux claires et foncées ("Coral Beach", "Echo Beach", "Miami Beach" et "Sunset Beach", yes so American !). J'ai donc choisi cette dernière qui est plus adaptée à ma carnation. Editées en quatre coloris, seulement, tout le monde n'y trouvera pas forcément son compte malheureusement. Celle que j'ai choisie, la "Sunset Beach", donc, celle avec le fuchsia et le rose clair, m'a toutefois convenue côté carnation.

Le gros plus de ce produit, c'est qu'il contient le bronzer et le blush dans le même packaging, une petite boite métallique qui le protège des méchantes agressions extérieures. A emporter partout donc. Quatre fards harmonieux se mélangent sur la peau pour créer un parfait équilibre et obtenir un teint rayonnant. On peut mélanger toutes les couleurs ensembles ou passer délicatement son pinceau sur deux couleurs uniquement (le bronzer et le blush donc) pour un gain de temps assurer en déposant la matière sur ses pommettes en un tour de mains. Personnellement, j'ai adoré cette dernière utilisation, très pratique. D'ailleurs, toutes les femmes pressées le matin adoreront sûrement aussi. Enfin, dernière application possible : les couleurs irisées sont tellement belles que ce serait dommage de se priver de les utiliser également en fards à paupière pour avoir un maquillage totalement harmonieux.

La poudre est pigmentée juste ce qu'il faut pour un effet bonne mine sans se retrouver comme Bozo le Clown. Des micro nacres (je n'ai pas dit des paillettes) accrochent la lumière et accentuent le bronzage naturel de la peau. C'est un mélange de bonne mine et de soleil, le résultat est lumineux et la teinte choisie est un parfait mélange de "bronzée" et de "rose aux joues"
Bref, ça a été mon petit coup de cœur de l'été. Texture soyeuse, facile d’application, fini naturel qui laisse des joues roses à croquer, l'essayer c'est l'adopter ! 

Son Prix : 27, 20 €
Le prix se rapproche des grandes marques de luxe mais la qualité est là. D'autant que le pot n'est pas énorme... Mais très peu de produit suffit à bien colorer les joues alors il risque de vous durer un certain temps.

mardi 29 août 2017

Test Mascara Scandaloueyes Retro Glam, Rimmel

Mascara Scandaloueyes Retro Glam, 12 ml

C'est reparti pour un test mascara, cela m'avait manqué. J'avais envie de vous proposer une marque drugstore, ultra-connue et accessible. Qui n'a pas de produits Rimmel chez soi ? Aujourd’hui, Rimmel London est une marque très populaire partout dans le monde et disponible en grandes surfaces. La marque offre un grand choix de couleurs au niveau des crayons et des vernis à ongles. Leur produits de qualité font fureur auprès des jeunes filles notamment compte tenu de leurs bas prix. Grâce à sa collaboration avec le top-modèle Kate Moss, qui en plus de poser pour eux, a créé entre autres une ligne complète de rouges à lèvres, la marque a également gagné en renommée.

La gamme des Scandaleyes existe avec plusieurs variétés toutes plus colorées les unes que les autre (8 je crois). J'ai misé sur ce mascara tout en sobriété avec son packaging noir et tout simple, sans grande originalité mais toujours aussi efficace pour représenter le glamour et la féminité quand il s'agit de représenter des yeux de biche. D'ailleurs, celui-ci fait référence aux années sixties avec justement des cils extrêmement recourbés. Le tube est assez épais et imposant mais cela ne m'a pas dérangée pour l'utilisation.

☼Avis sur plusieurs mascaras☼

La brosse est assez quelconque avec sa forme en sablier et ses poils tout à fait classiques bien qu'assez grosse (si vous ne faites pas attention, vous risquez d'entre mettre sur votre paupière). On s'attend donc à un effet aussi quelconque.
La couleur est assez noire mais pas si intense que ça. J'aurais voulu un peu plus de pigmentation.
La promesse du produit : volume, définition et courbe. Oui, oui, les trois réunis en un seul produit. Mais pour moi, ça a été un gros flop. Je trouve qu'il faut plusieurs passages pour obtenir la définition. Les cils sont gainés mais trop de passages, tue le passage. En effet, on se retrouve avec des cils collés les uns aux autres, ils sont difficilement séparables. Bref, l'effet pâtes d'araignées n'est pas heureux. Quant au volume et aux courbes, vous aurez beau insister, vous ne les obtiendrez pas. Les cils ne sont pas du tout mis en valeur ou étoffés. Je le déconseille donc à celles qui ont des cils peu fournis. 

En ce qui concerne la tenue, il est plutôt correct mais il ne fera pas face aux grosses journées et/ou fortes chaleurs. Néanmoins, il existe également une version waterproof. Ceci dit, je dois dire qu'au démaquillage, il reste toujours énormément de produit (forcément, vu la tartine que je mets à chaque fois...).

Son Prix : 11,50 € (environ)
C'est pas cher mais honnêtement, je trouve que ça l'est déjà trop pour ce que c'est. On peut trouver mieux au même prix

samedi 26 août 2017

Test vernis Nailmatic

Vernis Biba- rouge orangéVernis, teinte n°645 "Biba", 8 ml

Nailmatic, si vous n'en avez pas encore entendu parler, c'est la petite marque qui monte... Ces vernis ont tout pour plaire : ils ont une composition très douce qui respecte nos ongles (pas de toluène, de phthalate ni de formaldéhyde), comme ceux de Kure Bazaar ou UNE par exemple dont je vous reparlerai prochainement, ils sont fabriqués en France, ont une texture gel qui repulpe et sublime nos ongles et un fini ultra brillant ! Je trouve d'ailleurs que cela donne un petit côté chic à la manucure, très féminin. Avec des flacons assez grands, je trouve que c'est un bon conpromis pour changer souvent de vernis tout en le gardant suffisamment longtemps pour pouvoir le mettre souvent.
Distributeur vernis Nailmatic avisDistributeur vernis Nailmatic avisLe mode de distribution est original  : la marque a eu la bonne idée de les proposer à la vente via des distributeurs automatiques, qui conservent les vernis à ongles à bonne température. Avec notamment des prix, si vous en achetez plusieurs... Ils sont pensés comme des accessoires de mode, donc pour les trouver, il faut chercher du côté de Citadium, dans certains concept-store… Après un an et demi d’existence, les distributeurs Nailmatic fleurissent maintenant un peu partout en France et en Europe (trouvez celui près de chez vous ici) et la marque multiplie les jolies collaborations avec des coffrets personnalisés : Adéli Paris, Bensimon, Papier Tigre

Couleur : Tout d'abord, cette couleur chaude et pop était très estivale. C'est un rouge coquelicot très chaud avec des sous-tons orange. Elle donne du peps aux peaux bronzées ou mates. Ce n'est pas une couleur que je porte habituellement mais je ne regrette pas du tout de l'avoir essayé. Finalement, elle me convient assez bien. Ceci, il existe une large gamme de teintes très pigmentées et très colorée parmi lesquelles vous trouverez forcément votre bonheur.

Pinceau : Il est assez épais, voire un peu trop je trouve. C'est assez difficile de poser le vernis avec précision sur les petites ongles. Il faut être adroit et les mains tremblantes n'apprécieront pas forcément. D'ailleurs, on a du mal à faire correctement le bord des ongles, cela demande un peu de concentration pour ne pas déborder. La forme légèrement arrondie a été conçue pour une application facilitée mais si ce n'est pas la forme de vos ongles, vous êtes de la revue...

Texture : Je trouve que l'opacité du produit est bien dosé, ni trop épais, ni translucide. Avec un seul passage on a déjà une couleur très intense. Facile à appliquer, le vernis est assez homogène sur l'ongle.

Sèchage : C'est assez rapide. Je dirais qu'en 15 minutes, c'est plié. 

Tenue : C'est plutôt pas mal. Il absorbe bien les chocs même sans top coat. Toutefois, c'est au bout des ongles que le bas blesse au bout de trois-quatre jours. 

Vernis Biba- rouge orangé
Son Prix : 7 €
Vu la composition et la contenance du flacon, je trouve que cela reste raisonnable. Toutefois, les tarifs ont augmenté ces dernières années en même temps que la popularité de la marque...

Ils ne sont pas toujours faciles à trouver chez les revendeurs agréés mais vous pouvez toujours passer directement par l'e-shop de la marque, où vous pouvez composer vos propres coffrets, pratique pour les cadeaux. 

mercredi 23 août 2017

Test crème Rêve de Miel de Nuxe


Crème Visage Ultra-Réconfortante Nuit - Rêve De Miel, 50 ml

Crème nourrissante nuit - Crème Visage Ultra-Réconfortante  Nuit-Rêve de Miel®Depuis le temps que j'entends parler de cette crème culte, j'avais envie de la tester. J'ai hésité entre plusieurs gammes de la marque et puis je me suis laissée convaincre par la bonne réputation de cette crème, comme un basique indispensable. En effet, la gamme "Rêve de Miel" est destinée aux soins cocooning pour nourrir la peau et s'accorder un petit moment de détente. Elle est plutôt destinée à l'hiver mais je trouve que c'est aussi bien de l'utiliser en été, les peaux à tendance sèche ne me contrediront pas.

Ce que dit la marque : "L'Huile de Son de Riz, Tournesol et Macadamia relipident, l'Extrait d'Orge associé à l'Huile d'Argan et au Beurre de Karité apaisent, le Miel d'Acacia répare. Les Protéines de Lupin stimulent la régénération cellulaire pendant la nuit au moment opportun pour une efficacité optimale."
Elle contient également de l'huile de noix de coco, produit star du moment. Elle est non comédogène et ne contient pas de paraben, ni huile minérale. Elle serait formulée avec 91 % d'ingrédients d'origine naturelle.

Je trouve que le packaging fait un peu bas de gamme. Tout en plastique blanc, je trouve que vu le prix, la réputation de la marque, etc, les concepteurs auraient pu faire mieux.  

L'odeur de miel est assez discrète, elle ne se sent qu'à l'ouverture du pot et disparait ensuite. Vous n'en serez pas gênés. Je ne saurais pas trop décrire l'odeur de la crème ensuite. Je trouve qu'elle est assez fleurie, assez caractéristique. Mais ce n'est pas entêtant.


Elle a l'air jaune comme ça dans son pot avec le contraste du pot tout blanc mais rassurez-vous, elle ne donne pas l'air malade une fois appliquée sur la peau. Côté hydratation, à l'application la peau est un peu luisante. Mais la crème est assez vite absorbée mais je vous déconseille néanmoins de la mettre juste avant de vous coucher. Au réveil, il n'y a pas d'effet surprenant au point de dire que cette crème est miraculeuse : elle hydrate correctement la peau (pas de sensation de tiraillement, etc) mais je ne la trouve pas particulièrement rebondie et repulpée. Ceci dit, j'ai noté un effet  "réuniformisant" sur ma peau avec diminution des rougeurs et autres tâches pigmentaires (est-ce dû à la crème ou à mon alimentation ? j'ai choisi de l'attribuer à la crème). Elle est visiblement plus nette, plus blanche. Ce qui est certain, c'est que l'utilisation de cette crème sans la nourrir en profondeur l'a peut-être aidée dans le sens où elle n'était pas étouffée par des soins trop riches. Dans ce sens, je pense qu'elle respecte les peaux sensibles et plus particulièrement les peaux sujettes aux rougeurs.

Mon avis : C'est un bon produit mais je ne dirais pas qu'il est exceptionnel. Pas besoin d'en faire tout un plat. C'est le problème avec les produits dont on entend trop parler, on s'attend toujours à beaucoup mieux. Toutefois, associé à d'autres produits de la gamme, il fait du bon boulot et le prix reste raisonnable.

Son Prix : 27, 20 €

dimanche 20 août 2017

Où j'ai laissé mon âme, Jérôme Ferrari

Où j'ai laissé mon âme par FerrariRésumé : Ce livre évoque une période noire de notre histoire, cette guerre d'Algérie que pudiquement on nommait "les évènements d'Algérie", avec ses attentats, ses règlements de comptes, ses passages à tabacs, ses tortures perpétrées par un camp ou l'autre. Un livre d'homme qui oppose deux psychologies et philosophies différentes. Celui qui obéit aux ordres et accompli sa tache de tortionnaire comme un simple fonctionnaire, et cet autre qui ne se reconnaît plus et va jusqu'à en perdre son âme...

Quatrième de couverture : 1957. A Alger, le capitaine André Degorce retrouve le lieutenant Horace Andreani, avec lequel il a affronté l'horreur des combats puis de la détention en Indochine. Désormais les prisonniers passent des mains de Degorce à celles d'Andreani, d'un tortionnaire à l'autre : les victimes sont devenues bourreaux. Si Andreani assume pleinement ce nouveau statut, Degorce, dépossédé de lui-même, ne trouve l'apaisement qu'auprès de Tahar, commandant de I'ALN, retenu dans une cellule qui prend des allures de confessionnal où le geôlier se livre à son prisonnier...
Sur une scène désolée, fouettée par le vent, le sable et le sang, dans l'humidité des caves algéroises où des bourreaux se rassemblent autour des corps nus, Jérôme Ferrari, à travers trois personnages réunis par les injonctions de l'Histoire dans une douleur qui n'a, pour aucun d'eux, ni le même visage ni le même langage, trace, par-delà le bien et le mal, un incandescent chemin d'écriture vers l'impossible vérité de l'homme dès lors que l'enfer s'invite sur terre.

Mon avis : J'ai trouvé que le début était assez fastidieux et l'introduction au récit beaucoup trop longue. Du point de vue de l'écriture, les monologues du lieutenant Andreani sont particulièrement indigestes. Malheureusement le "lyrisme" de cette écriture ne m'a pas du tout touchée. Ce livre, n'apporte pas grand chose du point de vue des atrocités commises en Algérie, si ce n'est quelques anecdotes, dont on ne sait pas trop si elles sont réelles ou fictives ni si elles sont représentatives de faits avérés. Le récit, malgré quelques beaux passages, tombe dans la caricature. C'est bien dommage car une véritable confrontation entre les deux hommes aurait pu donner une autre dimension au récit.

jeudi 17 août 2017

Huile nourrissante qui fait tout de Sephora


 Huile nourrissante qui fait tout, 125 ml

Son nom veut tout dire. Vous pouvez l'utiliser pour tout : le visage, le corps et les cheveux. Pour hydrater ou en bain d'huile. Elle peut se mélanger à la crème de jour ou au fond de teint pour une peau lumineuse, et s'utilise aussi dans l'eau du bain. Sur les cheveux, les longueurs apprécieront d'être protégées de la chaleur thermique ou du soleil avant la plage. Elles ne les graissent pas trop. Elle hydrate aussi bien la peau, pénètre au bout d'un certain temps (c'est de l'huile, hein) et laisse un petit film "brillant" que vous apprécierez peut-être plus particulièrement sur les épaules et au niveau du décolleté. Mais on ne reste pas "gras", vous voyez ce que je veux dire ? C'est vraiment le genre de produit que j'adore pour me tartiner des pieds à la tête.

Le format spray est évidemment très pratique pour appliquer une huile sans en faire couler partout sur la bouteille. Le flacon en plastique est léger et se manie facilement, même avec les mains bien grasses. Malgré son utilisation intensive pour un peu tout et n'importe quoi, le produit ne s'épuise pas trop vite.

Résultat de recherche d'images pour "avis huile qui fait tout sephora"On ne sait pas trop ce qu'il y a dedans, c'est un peu le problème des produits pour le corps Sephora. Elle contient entre autres de l'huile de jojoba, de l'huile de baobab et de la vitamine B5.

L'odeur est assez sucrée sans être trop chargée. Elle se fait discrète et laissé un sillage assez agréable.

Son Prix : 10, 95 €
Pour moi, elle vaut à peu près celle d'Yves Rocher, à vous de choisir votre team. 

Petite info, il existe un autre package du flacon légèrement différent avec des écritures plus petites et de l'extrait de camomille en plus. 

lundi 14 août 2017

Test Crème de nuit V-cense de Ren

Crème de nuit V-cense revitalisante et anti-âge , 50 ml

La composition des produits Ren est plutôt bonne en général. Mais celle-ci, j'avais envie de la tester car c'est la crème culte de la marque, tout autant que les bio actifs qu'elle contient: vitamines A, C et E. Il parait qu'Uma Thurman ne jure que par elle. Elle contient également de l'eau florale de camomille qui permet d'apaiser et de lisser les traits et du pamplemousse pour le côté anti-oxydant. Sans parabens, sulfates, huiles minérales, silicones, PEGS etc. Bref, une composition assez saine et naturelle.

Le flacon pompe délivre la juste dose de produit. Pas de chichi au niveau du packaging avec des couleurs sobres.
Je n'ai rien de particulier à vous dire sur cette crème si ce n'est qu'elle hydrate correctement la peau, elle ne colle pas et pénètre facilement dans l'épiderme. Sa texture n'est pas particulièrement originale. Bref, elle fonctionne très bien même si je n'ai pas noté d'effet "whaou" au réveil. Elle semble suffisamment reposée ceci dit. Toutefois, en ce qui concerne les effets anti-âge, je n'ai pas noté d'amélioration du côté des rides d'expression ou de déshydratation. Je ne sais pas si je l'ai testée suffisamment longtemps ceci dit (il semblerait qu'elle agisse vraiment sur le long terme). Ou si je suis vraiment concernée par ce produit.

Je trouve qu'elle sent le poivre, c'est plus fort que moi. J'y pense à chaque fois que je l'applique (je sais, j'ai un sacré nez...). En fait, ça ne sent pas le poivre mais l'encens. Tout le monde n'apprécie pas.

Mon avis : C'est un crème simple et efficace, je pense qu'elle conviendra aux peaux sensibles qui apprécieront la liste des ingrédients. Elle est à intégrer dans la routine des personnes qui font attention à la composition des produits. 
Si d'autres personnes connaissent le produit, je suis curieuse de savoir si vous avez noté des améliorations et constaté l'efficacité de ses effets anti-âge

Son Prix:  45 €
Oui, la qualité, ça se paie. 

vendredi 11 août 2017

Masque de nuit autobronzant déstressant, Garancia

Bal Masqué des Sorciers : masque de nuit autobronzant déstressant, 50 ml

La marque est toujours à la pointe de la technologie en utilisant également des techniques bien rodées mais aussi des innovations qui permettent de cibler les besoins. Les soins sont toujours d'une très bonne qualité. Côté composition, malheureusement il y a bien du DHA (l'actif qui teinte la peau) mais il est végétal et donc moins chimique, du plancton qui diminue le cortisol pour un effet "anti-stress", de l'acide hyaluronique et une algue rouge, pour le côté repulpant et hydratant du masque. Et le tout sans parabènes, sans silicone, sans phénoxyéthanol sans huile et sans autre colorant, mais avec 96 % d'ingrédients d'origine naturelle.

Le format tube souple est très pratique, rien à dire. Pas de chichi de sorciers, quelque chose de relativement sobre pour la marque. La couleur bleu marine évoque la nuit, ça reste cohérent. Un peu de doré, c'est élégant et un peu plus moderne que la plupart des packages de Garancia

L'application est simplissime : on l'étale comme n'importe quelle crème de manière uniforme afin de ne pas faire de démarcations. Il est conseillé de le mettre après un gommage. Pour les peaux les plus sensibles, ce n'est donc pas possible de le mettre tous les jours (ou bien de faire le gommage tous les jours, ça marche aussi). C'est un masque, c'est vrai, mais ça a la texture d'une crème, assez légère, mais tout de même opaque. Enfin, elle est assez claire puisqu'il n'y a pas d'ajout de colorant. Le temps de pause est de 10-15 minutes. Et après que se passe-t-il ? Et bien la peau a totalement absorbé le produit. Il ne colle pas et ne laisse pas de traces. Du coup, vous pouvez aller vous couchez sans aucun problème (et sans craindre d'en mettre sur les oreillers...).

Pour ma part, je l'ai utilisé deux fois par semaine, ce que je trouvais amplement suffisant pour une coloration naturelle. La peau se pare d'une couleur brune sans effet oranger. Le résultat me parait plutôt satisfaisant. Après, si vous souhaitez obtenir une teinte plus intense, libres à vous de l'utiliser plus souvent bien sûr. Pour le côté déstressant mis en avant par la marque, j'ai pas trop compris. Il n'y a pas d'effet apaisant, pas d'odeur de patchouli... On ne stresse pas parce que ça marche ? Parce que ça ne laisse pas de trace sur l'oreiller ? Bon après, ce n'est pas vraiment ce que l'on recherche chez les autobronzants...

Enfin, on peut souligner que cet autobronzant ne pue pas ! Et oui, c'est très étrange parce que pourtant, il y a bien du DHA dans la composition, responsable de cette odeur caractéristique des autobronzants. Avouez que c'est quand même plus agréable pour un soin du visage et surtout qu'on doit dormir avec. Peut-être parce qu'il est d'origine végétale.

Son Prix : 22 € Simple et efficace, une composition plutôt sympa. Je trouve que le prix reste raisonnable et cohérent.

mardi 8 août 2017

Ma routine make-up d'été



Avec la chaleur, je réduis au maximum (quand ce n'est pas rien du tout) pour éviter de dégouliner. On a moins envie de se maquiller en général mais pour autant, on veut ressembler à quelque chose de présentable pour aller travailler ou tout simplement pour sortir. Je ne suis pas trop tendance dans le sens où les maquillages "glowy" qui font des ravages parmi les youtubeuses beauté ne me correspondent pas. Vous allez voir, ma routine est des plus simples. Avant tout, je mise sur le côté "bonne mine" mais sans briller comme une boule à facettes. 


Pour commencer, j'applique la CC Crème HD d'Erborian pour unifier le teint et lui donner un meilleur aspect que ma peau blanchâtre (je ne m'expose pas beaucoup au soleil mais j'ai quand même envie d'avoir une peau hâlée...) et le tout, de façon naturelle. De plus, elle a une protection 45 donc pas besoin de remettre une crème solaire par-dessus. 

Sur les pommettes, j'applique en même temps le blush et bronzer de Cargo dont je vous parlerai plus longuement plus tard. Si les couleurs paraissent un peu vives aux premiers abords, mélangées et sur la peau, elles donnent un effet "retour de plage" qui n'a pas son pareil pour mettre en valeur le visage. Des joues naturellement colorées, sans paillettes, c'est ce que je recherche. 


Sur les yeux, cette année, je n'ai pas très envie d'appliquer une ombre à paupières qui file dans les plis aux premières chaleurs de la journée. Un trait d'eye-liner et hop, c'est plié ! Simple et efficace, je suis sûre qu'il ne bougera pas d'un pouce. En complément, j'applique un mascara waterproof pour éviter les accidents et c'est tout. 

Pour les lèvres, je tourne avec deux couleurs uniquement : un rouge pop très estival (Creamy lipgloss, teinte n°4, Kiko) et une couleur nude irisée (Luminelle "marron glacé", Yves Rocher). Ces deux teintes font ressortir la couleur faussement hâlée de ma peau.
 
Vous voyez, c'est simple et rapide. Pas le temps de transpirer dans la salle de bain et aucun risque de ressembler à Bozo le clown au cours de la journée.

samedi 5 août 2017

Les indispensables de l'été


En début de saison, je vous avais parlé des produits incontournables à mettre dans son vanity pour partir en vacances. Si vous avez trouvé que la liste des produits était un peu light, je vous mets dans cet article les indispensables de l'été pour palier à tous les problèmes (et oui, vous connaissez le fameux "au cas où"). Comme d'habitude rien d’extravagant mais de bons basiques à avoir à porter de main.

1- Une crème multi fonction : 

Il vous en faut une qui puisse tout faire : apaiser les brûlures, les peaux sèches, les pieds qui frottent dans les sandales... En général, on prend un tube de Biafine mais moi je vous conseille davange une crème comme la Cicabio de Bioderma, laquelle vous permettra également de soulager les petites bosses et autres bobos dûs à toutes vos activités... 

2- Un brumisateur : 

En cas de fortes chaleurs, il peut vous sauver la vie. Sans aller jusque là, c'est toujours un bon plan pour se rafraichir. Pour plus d'efficacité, vous pouvez le laisser au frigo. En plus, si vous allez chercher du côté des marques de parapharmacie, ceux faits à base d'eau thermale notamment, ils auront l'avantage d'apaiser les rougeurs, de faire tenir (un peu plus) le maquillage... Ma préférence va aux formats mini pour les glisser dans le sac et les emporter partout que ce soit en ville ou à la plage (avec philtre solaire bien sûr). 


3- Une crème solaire : 

Bon, ça parait évident, mais je pars toujours avec un véritable stock de crèmes solaires pour ne jamais en manquer peu importe ma destination. De la protection 50 pour moi et du 30 pour Monsieur, on se tartine l'un l'autre toutes les deux heures. Que ce soit en format lait ou brume, de nos jours, elles sont toutes assez agréables au toucher et ne laisse pas de traces blanches. Pour prévenir la santé de votre peau, le vieillissement prématuré, c'est indispensable ! 



4- Une gelée apaisante après-soleil :

En plus de votre lait après-soleil classique, vous pouvez désormais emporter des gelées apaisantes et rafraichissantes. Souvent formulée à base d'aloe vera, elles rafraichissent les peaux échauffées par le soleil et sans les soigner, pourront également faire du bien aux coups de soleil. Ce n'est pas vraiment un indispensable mais ça fait un bien fou ! Elles participeront enfin à la préservation de votre bronzage si vous vous hydratez correctement.

5- Un baume pour les lèvres :

On a tendance à les oublier mais les lèvres aussi se désèchent à vitesse grand V au soleil. Rien de plus disgracieux qu'une bouche dévastée par les crevasses après la plage. Allez draguer avec ça en soirée, vous pourrez bien vous badigeonner de gloss, tiens ! Avec un philtre UV, c'est mieux. 

Pour toutes ces fois où vous avez marché plus longtemps que prévu sous un soleil de plomb, avec des chaussures pas forcément confortables, ce spray est l'idéal.6- Un gel rafraichissant pour les pieds :

Pendant tout l'été, les pieds morflent : que ce soient les talons avec les tongs ou bien les lanières des sandales qui les serrent de trop. Personnellement, le soir, j'utilise toujours des produits rafraichissant à base d'huile essentielle de menthe poivrée pour les apaiser et repartir sur de bonnes bases le lendemain.

7- Un mascara waterpoof :

Si vous faites partie de celles qui continuent à se maquiller par fortes chaleurs, vous savez pourquoi il vous faut le waterproof. Pas de besoin de vous faire de dessin, les yeux de panda ne sont jamais très esthétiques. 

8- Un bon déodorant :

Ca parait évident mais c'est un indispensable à ne pas oublier, au risque de faire fuir toutes les personnes se trouvent à proximité de vous. L'été, les atomiseurs sont plus efficaces que ceux à bille. Quoi qu'il en soit, choisissez-en un qui vous convient vraiment pour passer une agréable journée.

Voilà, j'espère que cette nouvelle liste vous aura aider à préparer votre valise.